Début d’année mouvementé pour Daniel Negreanu

by

Début janvier, Daniel Negreanu a corrigé publiquement une interview donnée début janvier au magazine britannique Poker Player dans lequel la star de la Team Pokerstars Pro s’était longuement exprimé sur l’évolution du poker live, online et télévisé ainsi que d’autres sujets plus personnels.

Comme toujours, ‘Kid Poker’ n’avait pas gardé sa langue dans sa poche sur les sujet chauds du moment comme le récent hacking de son compte, la mauvaise direction prise selon lui par le poker à la télévision ou encore ses quatre vérités sur le Black Friday et le feuilleton à suspense de Full Tilt Poker.

De quoi agiter forums et sites de poker autour de quelques phrases chocs dont se sont repu ses fans comme ses détracteurs. Toutes corrections faites, l’interview de Daniel Negreanu, sa réponse et ses interventions sur Twitter ou son blog laissent tout de même une collection de phrases chocs et révélations qui conforteront sa réputation de « joueur qui dit ce qu’il pense » au terme d’un « mois de janvier mouvementé ».

Negreanu dément certains propos de son interview

Dans son blog daté du 4 février, Negreanu a réfuté sans équivoque la retranscription de ses propos : « je viens de lire mon article dans Poker Player mag et il établit un nouveau record du nombre de phrases mal retranscrites. Assez impressionnant ! Ils ont tout déformé. »

« Tout », c’est un peu exagéré comme l’a reconnu depuis Negreanu après un échange avec l’auteur de l’article Alun Bowen, dont le magazine a permis au Canadien de corriger certains détails en publiant sa réponse.

Premier point d’achoppement relevé par Negreanu, le titre de l’article « What’s wrong with you? », ce que l’on peut traduire par « Qu’est ce qui ne tourne pas rond chez vous? », suivi du sous-titre “Daniel Negreanu demande ce qui ne va pas chez les joueurs de poker ces temps-ci ». « Ces deux phrases font penser que je crois qu’il y a un gros problème avec les jeunes joueurs d’aujourd’hui, ce qui n’est pas du tout ce que je disais » se défend Negreanu. « (…) Mon commentaire concernait l’état du poker télévisé aux USA, (…) je ne pense pas que les histoires répétitives et trop similaires de la majorité des jeunes joueurs d’aujourd’hui suscitent un grand intérêt chez le téléspectateur lambda » par rapport à celles de légendes comme Dave Ulliott ‘DevilFish’ ou Doyle Brunson.

Autre détail, un inter-titre ronflant : « comment j’ai conquis le poker online », paroles jamais prononcées par l’intéressé. « Conquérir est un mot très fort, et je n’ai pas le sentiment que cela décrit correctement mes sentiments sur mes propres qualités au poker online, en comparaison des nombreux, jeunes joueurs qui ont bien plus d’expérience que moi ».

Des « coups de batte » pour les « bouffons » de Full Tilt

Si on résume ses interventions récentes dans les médias et sur les réseaux sociaux, on constate que Daniel Negreanu a toujours la dent aussi dure contre ceux qui selon lui dévalorisent le poker aux yeux du public. « C’est important pour moi d’être honnête » se justifie-t-il notamment, « il y aura toujours des gens qui n’aiment pas ce que j’ai à dire, mais je me pose réellement des questions sur leur intellect. »

Sur l’affaire Full Tilt : « Ils ont dirigé la compagnie comme des bouffons. Les joueurs de poker croient pouvoir tout faire. Ils ont tort. Pourquoi ne pas engager quelqu’un qui sait ce qu’il fait pour gérer votre compagnie mufti-milliardaire ? »

Sur Ray Bitar, Howard Lederer et Chris Ferguson : dans sa première réaction sur son blog Negreanu reprochait au magazine d’avoir « édité mes commentaires (…) mais ils ont bien retransmis l’essentiel de mon vitriol à leur endroit ». ‘Kid Poker’ ne s’est d’ailleurs pas fait prier pour en remettre une couche depuis : « Ils me dégoûtent, tout comme ce qu’ils ont fait pour entacher le jeu avec leur processus de décision putride. Ray est un bouffon, Howard est arrogant, condescendant et incompétent, et Chris et un menteur aussi chaleureux qu’un ‘snow pea’* «  (* »petit pois » mais aussi « congère »).

Et il conclut sans ambages : « J’espère ne plus jamais voir vos visages aux WSOP, et j’espère que vous vivrez avec la honte que vous méritez pour le reste de vos vies (…). Vous êtes des pourris et vous méritez absolument quelques coups de batte de baseball dans le nez, façon Las Vegas à l’ancienne ».

Sur le poker online : « Avant, j’étais nul au poker online ». Mais ça c’était « avant », pour paraphraser une pub en vogue. Plus précisément, avant de se laisser convaincre d’installer un tracker sur son logiciel de jeu à l’occasion des WCOOP 2011. « Avant, je regardais l’écran et je voyais un chat, un chapeau, un chien et poulet au look étrange. Maintenant, je peux prendre des décisions précises selon le type de joueur » confie Negreanu dont les résultats sont immédiatement montés en flèches, avec une prestigieuse place sur le podium des meilleurs joueurs de ces derniers WCOOP.

Sur son contrat avec Pokerstars « Si je n’avais pas signé, je serais un bien meilleur joueur aujourd’hui (…). Phil Ivey et moi étions au même niveau mais il a joué au poker non-stop alors que j’ai fait beaucoup de travail dans les médias. Ce n’est pas une coïncidence s’il est devenu le meilleur joueur du monde et que je suis un peu tombé en désuétude ».

Début d’année difficile pour Daniel Negreanu

Décidément les choses sont allées de mal en pis pour Daniel Negreanu fin 2011 et le début de l’année 2012, ce fut encore pire. Dans son billet, Negreanu officialise sa rupture récente en fin d’année dernière avec la Miss Monde 2008 hongroise Krisztina Polgar, une info qu’il donne à reculons : « je ne devrais certainement pas partager cela, mais je ne peux pas m’en empêcher, je n’ai rien à cacher et je n’ai aucun malaise à partager des aspects de ma vie personnelle » affirme-t-il, sa rupture l’ayant poussé à « ne poursuivre aucune relation sérieuse pendant six mois ».

Depuis, l’affaire du hacking de son compte ne lui a pas spécialement remonté le moral, à la perte de 61.000$ s’ajoutant les moqueries d’internautes étonnés d’apprendre que ce grand professionnel du poker n’avait pas de mécanisme de sécurité fiable (clé RSA) pour protéger son compte.

Fin janvier, Negreanu a du ensuite ravaler sa fierté et faire une croix sur 800.000$ pour un coup perdu après avoir sauté à la bulle du tournoi Super High Roller à 250.000$ remporté par Phil Ivey. Derrière ces quelques claques désagréables, le Canadien a du encaisser un nouveau coup dur personnel dont on ne connait pas les détails mais apparemment très contrariant : « Tout cela ne ne s’approche même pas de la trahison personnelle que j’ai du subir (…), la pire que j’ai du affronter de toute ma vie et je suis réellement écœuré ».

Daniel Negreanu met en scène sa vie privée

Dernière intervention en date de Daniel Negreanu, ce dernier a décidé de tester ce week-end le service imovie pour produire ses propres vidéos, son premier sujet étant une visite extensive de… sa penderie ! De bien meilleure humeur, ‘Kid Poker’ prévient ses spectateurs en souriant : « je sais que c’est nul et mal fait, mais c’était fun ! »

Lire plus: http://fr.pokernews.com/news/2012/02/daniel-negreanu-interview-poker-reponse-blog-10791.htm