Jason Sommerville fait son coming out

by

Après Vanessa Selbst, ex-championne du Partouche Poker Tour et titulaire d’un bracelet WSOP, Jason Sommerville est le premier joueur de poker de haut niveau à opérer son ‘coming out’. Le récent vainqueur d’un ‘donkament’ à 1.000$ aux World Series Of Poker 2011 a franchi le pas sur son blog ‘Bad beats Crew’ le 14 février et tout le monde sera rassuré de constater que les retours sur les forums sont très positifs. Mais on peut tout de même se demander pourquoi, en 2012, aussi peu de joueurs de poker ou de sportifs de haut-niveau ont fait le choix d’assumer pleinement leur homosexualité.

Extraits du post de Jason Sommerville

« Parmi toute la diversité représentée dans le monde du poker existe pourtant un déficit notable en joueurs professionnels ouvertement gays. Vanessa Selbst est une joueuse de très grand talent, une femme brillante et une personne formidable mais, à part elle, je n’ai jamais rencontré un seul pro de poker gay (…)

Quelque chose ne tourne pas rond. Tout ceci est un peu archaïque et dénote une communauté moins ouverte qu’il n’y parait. Peut-être que ce n’est pas propre au poker, que c’est juste le reflet d’une vieille mentalité survivante d’un temps où le « don’t ask, don’t tell » était encore ce que l’on pouvait espérer de mieux. (NDLR : le ‘dont ask, dont tell’, littéralement ‘ne demande pas, ne dis pas’, était jusqu’en septembre 2011 la doctrine officielle de l’armée américaine. A savoir, ne pas s’interdire d’embaucher des soldats gays ou lesbiennes, à la condition expresse qu’ils acceptent de taire leurs préférences sexuelles.)

Je me suis longtemps demandé comment parler de tout ça, que privilégier entre mon désir de conserver une vie privée et celui d’être enfin moi-même. Publiquement. D’autant que je pense qu’il était vraiment temps qu’un type fasse enfin son ‘coming out’ dans le monde du poker. (…) En privé, avec mes amis, cela fait pas mal de temps que je m’assume pleinement. Mais en public, au sein de la communauté du poker, ce n’était pas encore le cas. Il m’a fallu du temps pour ne plus craindre le regard des autres et pour être prêt à partager publiquement mon histoire. Voilà qui est fait. »

L’homosexualité mieux tolérée en France qu’aux USA ?

Au poker, 90% des joueurs sont des hommes et qui dit milieu très masculin dit aussi milieu ‘macho’ où les vieux clichés ont la dent dure. On peut par exemple se demander si un type qui s’est fait détruire à la table a vraiment envie d’entendre que son adversaire est gay. Pures spéculations, bien entendu mais enfin les faits sont là : combien de pros du poker acceptent aujourd’hui de révéler publiquement leur homosexualité ?

Le rare nombre de ‘coming-outs’ dans le poker ou le monde sportif s’explique plus facilement aux Etats-Unis qu’en France : nous avons à faire à un pays où des gens comme Tim Hardaway (star de la NBA) ou Rick Santorum (candidat à l’investiture républicaine) peuvent toujours clamer haut et fort que l’homosexualité est un pêché sans craindre de perdre en popularité.

Dans notre pays, en revanche, les raisons d’une telle rareté sont plus mystérieuses. Il y a bien le cas de la joueuse de tennis Amélie Mauresmo mais à part elle… Il ne nous reste plus qu’à espérer que seule notre conception plus protectrice de la vie privée en est la cause. Bien sûr, on peut aussi imaginer que la société française ayant désormais une parfaite tolérance des choix sexuels de chacun, faire publiquement son ‘coming out’ n’est même plus une nécessité. En somme, la bataille serait déjà gagnée.

Douce illusion ? Qu’en pensez-vous ?

Lire plus: http://fr.pokernews.com/news/2012/02/poker-people-jason-sommerville-coming-out-10808.htm[tabgroup][tab title= »Title of tab 1″][/tab][tab title= »Title of tab 2″]Tab 2 content goes here. You can add as many tabs as you want using this technique.[/tab][tab title= »Title of tab 3″]Tab 3 content goes here. You can add as many tabs as you want using this technique.[/tab][/tabgroup]