Les tells du poker online: une arme essentielle

by


Contrairement au poker live, le poker online pose un véritable problème aux joueurs : Comment analyser le comportement d’adversaires que l’on ne voit pas ? Il parait en effet très compliqué de percevoir derrière son écran l’accélération du poult, les tremblements, ou encore la mise en apnée d’un concurrent en plein bluff. Pourtant, les actions de vos adversaires online peuvent vous donner des indices quant à la force réelle de leurs mains. Ce sont ces indices que l’on appelle des « tells », je vais vous présenter les principaux afin que vous soyez mieux armés pour faire face aux fields, toujours plus riches, des rooms online.

La vitesse d’exécution, elle est sans doute le tell online le plus fiable. Une action rapide de la part votre adversaire sera généralement un signe de faiblesse. Il ne sera pas facile à bluffer pour autant, ce type de joueur est souvent une calling station, et il sera très souvent sur un tirage ou sur une deuxième paire. Si vous êtes en possession d’un jeu suffisamment fort il sera donc relativement facile de le rentabiliser, par l’intermédiaire de relances mesurées notamment. Si votre opposant met du temps avant d’engager une action, il est probablement en train de réfléchir à la manière dont il peut le mieux rentabiliser sa main, par conséquent supposée forte. Mais la plupart du temps vous ferez face à un regular, pratiquant le multitabling, et dont la sélection des mains sera rigoureuse. Il est donc nécessaire de bien choisir ses mains avant de rentrer dans un coup face à ce type de joueur.

La sélection des mains, si votre adversaire joue bien plus de 20% des mains, il jouera des mains marginales qui sur le long terme vont lui faire perdre de l’argent, et par conséquent vous en faire gagner. Même s’il est difficile de rester patient face à un tel joueur, attendez de recevoir des mains fortes ou à fort potentiel (petites paires, connecteurs assortis…). Une top paire top kicker pourra même être très souvent suffisant pour tout lui prendre (c’est dans ces moments là que l’on aime le poker).

La taille de la mise, un joueur non-confirmé aura tendance à sous-jouer ses grosses mains, et à sur-jouer ses jeux faibles. Dans le premier cas, pensant que c’est seul moyen de piéger ses adversaires, et dans le second cas, voulant arrêter le coup le plus vite possible pour éviter toute overcard ou tout tirage. La lecture de votre opposant se fait donc de manière aisée, et après un simple call face une grosse mise au flop, un bet turn sera suffisant pour le faire passer. Si celui-ci venait à sous-jouer sa main il sera facile de passer, et par conséquent de perdre le minimum face aux grosses mains de votre adversaire.

Le chat, il vous permettra de percevoir facilement des tells de vos adversaires. Si l’un d’entre eux est bavard, puis s’arrête d’écrire lorsqu’il joue un coup, c’est très probablement parce qu’il se concentre sur la façon de jouer sa bonne main. A l’inverse, si un joueur commence à vous parler alors que vous jouez un coup, c’est sans doute parce qu’il bluff, et espère profiter de la confiance qu’il est supposé afficher en vous parlant. Il n’est aussi pas rare de tomber sur des joueurs ayant des propos vulgaires après chaque coup (perdu ou gagné). C’est soit un joueur en tilt auquel il sera facile de prendre de l’argent, celui-ci pratiquant une sélection de ses mains peu rigoureuses, soit un trash-talker souhaitant vous faire partir en tilt et qu’il suffira tout simplement d’ignorer.

Attendre la Big Blind, lorsque vous arrivez sur une table de Cash Game vous avez le choix entre attendre que la big blind vienne à vous pour jouer, ou jouer directement en posant cette dernière sur la table. Si votre adversaire préfère ne pas attendre c’est qu’il manque probablement de patience, et qu’encore une fois, sa sélection de main ne sera pas optimale. Il sera par conséquent relativement facile de le jouer.

Même si tous ces tells ne sont pas des vérités absolues, ils seront très souvent valables face à des joueurs novices, ou même face à des joueurs confirmés en tilt. Le meilleur des indices reste bien sûr l’observation que vous ferez vous-même de chaque joueur, à l’aide d’outil informatique comme des trackers et/ou de sharkscope, ou de facon « humaine » au fur et à mesure des showdown, ainsi que des actions de vos adversaires.