Interview de Christopher Fabre – Affiliate Manager Partouche

by

Le monde de l’e-gaming n’a plus de secret pour vous ?

Vous pensez tout connaître du poker ? Mais connaissez-vous les métiers qui s’y greffent.

Le poker online, ce n’est pas une room, des joueurs, mais des joueurs et un ensemble de
professionnels qui se plient en quatre (enfin nous l’aimerions) pour vous satisfaire et vous offrir des sensations toujours plus fortes.

Pour ma première interview pour cette nouvelle rubrique, j’ai choisi d’interviewer une personne qui travaille chez Partouche. Je n’en dis pas plus, je vous laisse découvrir cet échange en espérant vous avoir donné envie d’en lire de nouvelles….. Et qui sait peut-être cela suscitera chez vous une nouvelle vocation.

1. Bonjour Christopher, peux-tu te présenter, ainsi que ton poste ?

Bonjour, je m’appelle Christopher Fabre et je suis Affiliate Manager chez Partouche.fr . Mon
poste consiste à mettre en place des partenariats avec différents intervenants dans l’optique de
faire découvrir les diverses offres de Partouche.fr . Cette découverte se fait via plusieurs moyens
tels que les tournois, l’intervention de l’équipe pro et les tournois live.

2. Comment es-tu arrivé chez Partouche. réelle vocation, opportunité, comment as-tu pu
obtenir ce poste ?

J’ai eu l’occasion de travailler pour quelques opérateurs étrangers lors de mon séjour en
Allemagne. De fil en aiguille j’ai compris le fonctionnement du marché et j’ai rencontré des
personnes chez Partouche. A cette époque ils m’ont proposé d’intégrer la nouvelle équipe
dédiée au poker en ligne, mais pas seulement… Le groupe Partouche était resté jusqu’alors
plutôt observateur sur l’évolution du marché en ligne. Ma venue correspond à une nouvelle
ambition de la part du groupe et c’est ce qui m’a séduit dans ce nouveau défi !

3. Tu ne nous as pas évoqué ta formation, quel cursus as-tu suivi ? Quels conseils donnerais-
tu aux jeunes qui aimeraient t’imiter quand ils doivent choisir leur formation post bac ?

En France, il est toujours mieux d’être diplômé pour espérer intégrer une entreprise.

Mon cursus est assez paradoxal car j’ai étudié le développement web et le réseau. Suite à mes
différentes expériences dans la communication, je me suis pris dans le marketing ! Il n’y a pas
vraiment de conseil que je pourrai donner. La vie est faite d’opportunité, à vous de saisir la
bonne en fonction de ce que vous aimez faire !

4. Tu es arrivé depuis peu, quelles sont tes impressions sur le marché du poker en France ?

Le marché Français est l’un des plus importants en Europe, avec 2 leaders qui se partagent les
deux tiers du marché et le tiers restant qui tente de survivre. Le marché français est arrivé à
maturité voir à saturation dans un climat hyper concurrentiel et l’on constate que les petits
opérateurs disparaissent les uns après les autres. C’était déjà prévu par certains analystes avant
l’ouverture du marché.

Et particulièrement chez Partouche poker ?

Concernant Partouche Poker, nous nous positionnons d’une autre manière par rapport à nos
concurrents. Nous avons la chance de travailler en collaboration avec nos 49 casinos ce qui nous
permet de faire une passerelle entre le online et le live.

5. As-tu des infos croustillantes à nous donner, des nouveautés à venir ?

Depuis plusieurs semaines, les différentes équipes effectuent un travail de fond nécessaire à
notre réelle entrée dans le marché. Nous avançons avec beaucoup d’ambitions et surtout de
précautions.

Beaucoup de projets sont en cours ! Vous avez pu le constater avec les dernières offres que nous
avons proposées : La tirelire, Le Sponsoring, Le Losc Poker …

Vous ne m’en voudrez pas de ne pas dévoiler plus d’informations à ce sujet. Tout vient à point à
qui sait attendre… Normalement les joueurs de Poker savent ce que sait que la patience, cela ne
devrait pas trop les perturber.

6. Tu me connais, on a discuté déjà de nombreuses fois. Tu sais que j’aime le Omaha plus
que tout (du moins, que le Hold’em vu que je respecte l’Arjel). Peux-tu nous redire tes
impressions sur cette variante la première fois que tu l’as essayé ?

Je vais être honnête… J’ai finis ma soirée au doliprane

Il y a un monde entre le Hold’em et le omaha même si a priori seules 2 cartes font la différence.
Toutes les équités sont écrasées mais cela reste assez fun !

7. Revenons à ton métier (je m’égare ^^). Es-tu plutôt one shot ou plutôt carré, avec un
emploi du temps défini par avance ?

C’est très difficile d’établir un emploi du temps tellement les journées sont différentes. De plus
nous sommes actuellement en lancement de l’affiliation, donc entre les prises de contacts et les
mises en place de partenariats, j’essaye tout de même de garder un processus pour être le plus
efficace possible. Oui les journées sont très courtes…

8. Même si chaque journée est unique, quelle serait ta journée type ?

Dans les circonstances actuelles il n’y a pas de journée type chez Partouche. Qui plus est
nous avons la chance de travailler en équipe avec des postes plutôt transversaux ce qui n’est
probablement pas le cas des autres opérateurs.

9. Quelques derniers conseils pour les gens qui aimeraient travailler dans le monde du
poker ?

Le monde du poker est très difficile et très concurrentiel ! Il faut bien faire la différence entre le
fait d’être joueur et donc utilisateur, et le fait d’être derrière le décor. Le fait d’être passionner
par la matière est fatalement un plus que ce soit au poker comme dans n’importe quel autre

secteur/activité. Pour autant ça reste une entreprise avec ses impératifs et ses obligations de
résultats.

10. Allez, c’est le moment, je sais que tu en meurs d’envie : Fais ta pub pour ton entreprise,
c’est le moment 😉

Il y aurait tellement de choses à dire… Pour être totalement sincère avec vous, le logiciel n’est
pas à la hauteur de certains de nos concurrents. C’est d’ailleurs pour ça que nous travaillons
sur notre propre révolution. Pour autant, si je pouvais jouer sur cette room, je le ferai pour de
multiples raisons, c’est d’ailleurs ce qu’on comprit de nombreux joueurs réguliers. Le niveau cash
game est très bas à des limites intéressantes comme la NL100 et plus. On a les sit&go les moins
chers du marché. Et enfin, concernant les tournois, nous avons retravailler toutes nos structures
de jeu et sur Partouche un ROI de 100% et plus est atteignable contrairement aux mastodontes
du marché (que je ne citerai pas). Avoir la possibilité de jouer sur des fields ultra restreint
(sans passer 7 heures à éliminer des milliers de joueurs pour un payout très peu attractif), seul
Partouche le propose encore actuellement. A bon entendeur !

Merci Christopher pour ta disponibilité. C’est vraiment une joie de te connaitre, merci à toi de
m’avoir contacté en ce début d’année 2012.