L’homme qui murmure à l’oreille des joueurs…

by

Bien qu’il soit aussi photogénique que Robert Redford, Lui ne murmure pas à l’oreille des chevaux… mais à celle des passionnés de poker!

 

 

Janluk : «Philippe Ktorza, permettez-moi de vous dire amicalement, que vous êtes un phénomène! Lors de notre dernière rencontre, je vous avais qualifié (comme Bécaud) de Monsieur 100 000 volts, et vous continuez de m’épater. A quoi marchez-vous?»  

  PK «(sourire) J’ai toujours fonctionné à l’énergie pure. Je pense sincèrement qu’il ne faut pas s’écouter et foncer… Soit,  il faut soigner le mal par le mal. Si je suis malade, je travaille pour me doper, dès qu’une affaire fonctionne bien, j’ai besoin d’en créer une autre, au poker, c’est pareil, rien ne vaut une bonne défaite de temps en temps, pour repartir de plus belle…»

  JL « Oui, mais tout de même, vous avez lancé ce que tout le monde appelle maintenant le POK (Pay Out Ktorza), donc être Monsieur POK est-il une fin en soi?»

  PK «Non, sûrement pas une fin! D’ailleurs, dans le monde du poker comme celui du travail (à noter que pour moi, ces 2 mondes m’apportent le même plaisir), je réagis de la même façon. Dès qu’un projet semble être sur les rails, je souhaite ne plus être qu’un acteur et un conseil. Plus du tout un dirigeant.

  JL «Modestie et humilité semblent être votre façon de gérer vos vies professionnelles?»

  PK «Effectivement, je ne trouve de satisfaction personnelle qu’à mettre en place des projets dédiés à autrui. Appeler cela de l’altruisme serait exagéré, puisque j’en vis, mais en tout cas, je crois être doté d’une bonne dose d’humanisme…(sourire

JL «N’êtes vous pas gêné en ce cas, de donner votre nom à ces nouvelles formes de Pay Out?»

PK «En aucun cas! Ce sont les joueurs qui m’ont mis ce sobriquet sur le dos, et j’y vois plus de malice que matière à pérorer! Et en tout état de choses, vous savez fort bien Janluk, que dès que mon projet sera sur les rails, comme d’habitude je me retirerai pour ne pas y passer mes jours et mes nuits»

JL «Vous m’avez confié que vous avez travaillé sur ce projet de POK uniquement pour les joueurs (pros et amateurs) et aussi pour tous les organisateurs de tournois live et on line, car vous êtes privilégié : il est tellement rare d’entendre un homme avouer être un « privilégié » que j’en reste coi…

PK « Oui, je l’ai dit et redit: si je n’en avais rien à faire, je poursuivrais mon bonhomme de chemin seul, avec ma famille et mes amis! Mais voyez-vous, je suis homme de convictions, peut être bien l’homme par qui le changement va arriver,car il faut l’avouer, le monde du poker que je respecte infiniment (et d’ailleurs à cet égard, JAMAIS vous ne me verrez «cracher dans la soupe»), ce monde, donc, est devenu une sorte de grande famille; d’engouement, il est devenu amour puis passion : mais il faut tout de même l’avouer, il a besoin à ce jour d’un bon dépoussiérage-lustrage. C’est pour cela que, bien que je n’ai rien à y gagner, strictement rien, je défends au delà de mes coups de gueule, tous les amoureux du poker.»

JL : «J’insiste Philippe, pourquoi tant de dévotion?»

PK « je pense tout simplement que dans la vie comme dans le boulot, on ne doit la Vérité qu’à ceux qui la méritent? Hé bien, j’estime que tous les joueurs de poker confondus, toutes les rooms, les casinos, organisateurs, médias, etc… le méritent. C’est un peu comme un syllogisme: j’aime le poker passionnément, tout ces gens aiment le poker avec passion, donc j’aime tout ces acteurs de la vie du poker. CQFD…(sourire)

JL : « Vous commencez à accumuler les bons résultats, les performances se succèdent les unes aux autres; un objectif ou une cible particulière?»

PK «Oui, j’avoue avoir un faible pour le Casino Commerce de LA (Los Angeles), le LAPC. Sinon, peut être la grande finale de Monte Carlo, en principauté de Monaco…

JL : « Et sinon, dans votre première vie professionnelle?»

PK «Vous mettez le doigt sur un projet nouveau et qui me tient à cœur; je peaufine un projet commercial, celui d’une société d’accueil et réception téléphoniques, dédiée principalement, mais pas de manière exhaustive, aux professions libérales (médecins, instituts de beauté, avocats etc..) ajoutez à cela un relifting complet des offres et promesses en terme de marketing…je n’en dis pas plus! (large sourire)

Merci infiniment Philippe,de tout ce temps que vous m’avez consacré. In fine, votre amour des chevaux et du poker ont trouvé un label commun, en l’occurrence, PMU? (Laughing Out Loud)…