Salut les pros! La vie est belle?

by

Overdose d'une starlette de télé réalité.

Vous êtes choqués? ça tombe bien, moi aussi!*

Lui a perdu 40 kg au Soudan,

Elle a pris 40 kg en 10 mois,

Lui prend un ticket de survie,

Elle un aller simple pour quitter l’enfer de la terre promise…

« Salut! Et toi, que fais-tu dans la vie? » …

A – 1960  « Je suis joueur de poker. Mais attention, je suis pro! » – Première réaction au mot poker: séduisant (Newman, Redford, arnaque..). – Seconde réaction : légère crainte, frisson dans le dos des filles, Chicago, alcool, guns… – Troisième effet (kisscool): vous devez être riche, alors?

B – 2012  « Je suis pro mec, dans le poker. » – Première réaction d’un gamin de 15 ans : mdr yep, man!!! – Seconde réaction, môme de 16 ans : « Et alors, moi aussi je joue au Texas sur le Net de mon vieux! – Troisième réaction (effet Kisscool) : pas de bol, vieux, t’as raté tes diplômes?

L’effet était assuré en 1960. En 2012, beaucoup moins. Surtout si c’est une lady qui vous l’annonce tout de go! Alors, qu’est-ce qui ne tourne plus rond à l’aube de ce troisième millénaire? Quand on est en face du mot pro, reviennent toujours les mêmes images. Foot-ball? Tennis? Tueur? etc…

Essai à propos de la démystification et de la démythification du poker. Vivent les paronymes!! 

Démystification, car il est important de se séparer au plus vite des idées reçues, des lieux communs et poncifs, de les analyser  pour démontrer leur fausseté et démythification, afin d’ôter pour de bon le caractère mythique du poker.

 

Vos jeunes souhaitent en faire leur métier? Parfait! Je leur demande juste de cliquer sur leur moteur de recherche et de taper : miroir aux alouettes et Danaïdes.  Car oui, trop souvent, le miroir aux alouettes s’est transformé en tonneau des Danaïdes. Si cela ne leur parle toujours pas, à vous les parents, amis et professionnels en tous genres, de le leur expliquer. M1, TF6, FR8, Antenne12 et autres acronymes numérotés, vous êtes tous responsables de la future déchéance de nos jeunes. Pauvres talents en terme de voix, de poker, et autres bêtises médiatisées. Trop peu de gens relaient ces informations, car les relais touchent aux supports et ceux-ci aux médias…CQFD. On ne scie pas la branche sur laquelle on est assis. Alors, pauvres Loana, pauvres chanteurs (euses) à qui l’on fait croire au miracle et que leur succès en live, 6 semaines, est le prélude à une carrière qui éclipsera celles de Johnny ou Piaf!! Ce que l’on ne dit pas, c’est que tous ces mômes en crèvent. Seuls, dans la rue. Les plus chanceux sont ceux qui n’ont pas le moindre charisme, car ils n’ont pas le temps d’être pollués. Il n’y a qu’un Grégory tous les 10 ans. Et le poker a déjà pris le même chemin. Telle ou tel môme y croit, ils dépensent leur énergie en vain, attendent le miracle d’un sponsor qui jamais ne viendra. Car pour 1000 demandes équivalentes, il n’y a qu’une seule place. A défaut d’un vrai diplôme de poker, les jeunes voire les moins jeunes, appuyez-vous donc sur des valeurs sûres, qui n’attendent pas après une ITM pour se payer leur prochain buy in! Demandez conseil,c’est gratuit!

Vous avez dit fric? Sponsor? Image? Qui coupe les vivres? Maintenant c’est aux jeunes qui sont en place que s’adresse cette diatribe…(harangue à visée morale) LOL   Mais quand allez-vous bouger nom d’un chien? Pour les meilleurs, les moins mauvais, les plus chanceux et les moins touchés par la variance, de quelques manières que vous puissiez envisager l’avenir, vous ETES CONDAMNES aux résultats à PERPETUITE…Bien sûr il y a des bons et des très bons dans le paquet: bien sûr il y a des bons et des très bon(nes) qui n’ont pas la chance de percer le jour J ! Et d’autres encore, pour qui le D Day ne vient jamais… Alors prenez des conseils, c’est gratuit, arrêter de jouer les sémaphores, personne ne peut vous voir. Ne chargez plus les moulins à vent! Les Win-Eole, les Pok-Eole, les Ever-Eole et autres Bwin-Eole (liste non exhaustive) sont autant de miroirs aux alouettes que vous devez éviter AVANT d’avoir pris conseil!!! Au moindre faux pas, vous serez remplacés très très avantageusement. J’ai profité de ce système en mannequinat et je m’en veux. Plus les talents sont éphémères, plus le turn-over est rapide. Mais une chose est sûre, vous serez remplacés, comme les immenses talents musicaux que je ne citerai pas, qui ont été débarqués AD NUTUM avec une claque dans le dos, par leur maison de disques. En fait, ces maisons avaient et ont toujours ce pouvoir discrétionnaire de révocabilité d’un simple signe de tête (Grèce et Rome antiques).

Retenez comme étant votre pire ennemi, ce syllogisme: talent = fric = belle vie. C’est un magnifique exemple de sophisme de l’éphémère**.

Suite dans le prochain article. Après avoir traité ces 2 chapitres chapitres métier et fric, nous allons développer 3 sous-chapitres sur : la chance, les ennemis qui passent de 1 à 1000  et enfin les moyens de se défendre (a posteriori pour les un(e)s et a priori pour les autres).

** La différence entre ces 2 slides? Le Soudan est montré aux infos 3 fois par an pour un peuple qui se meurt. Notre jeunesse passe en SAMU tous les jours devant nous, un à un, et on ne dit rien.

* sophisme de l’éphémère: tenir pour acquises à tout jamais, les choses vaines, qui passent comme la beauté, la gloire et l’argent.

Suggestions musicales… Copacabana, Barry Manilow « Her name was Lola, she was a show girl… » – Maria Magdalena, Julie Pietri « Elle rêve de gloire de bravos de cinéma,..laisse la vivre en stéréo.. »