Certains amateurs ont un talent fou…

by



symphonie Nouveau Monde Poker

Pour illustrer notre article, nous allons mettre en avant une jeune femme qui, certes, n’est pas unique, mais revêt tous les atouts de cette catégorie de joueurs, les passionnés-doués du poker.  C’est néanmoins sur Elle que s’est porté notre choix. Avant d’en parler, sachez que nous sommes conscients que le poker ayant explosé ces dernières années, tout est bouleversé. Il existe des centaines de jeunes talents non découverts, des centaines d’autres à découvrir et à aider… Le poker a changé, la donne a changé, les règles également, sont entrain de changer. Mais avant que tout cela devienne la symphonie du nouveau monde du poker, cela reste pour l’instant, une joyeuse cacophonie, genre fête de la musique réunie au Métro Dissonance avec 10 groupes jouant chacun sa partition!! . Monde du poker en plein émoi, car certains s’accrochent à leurs privilèges, d’autres désirent que cela change trop vite, les figures charismatiques que nous attendons tous, ont par définition, des carnets de rendez-vous ultra-sur-bookés, etc… Et les jeunes talents piétinent, trépignent, sont en panne ; non de talent mais d’argent, le nerf de la guerre. En fait, le talent est un « machin » comme le disait de Gaulle, difficile à percevoir car intangible, imperceptible, quelque chose qui jaillit comme par miracle… une étincelle au cerveau, laquelle vous fait dire un mot, puis vous pousse à faire un geste ou au contraire à rester coi et de marbre. Et nous, qui rapportons ou analysons des faits, des résultats, des rencontres, ou qui vous tenons informés des avancées et des changements dans notre petit monde, nous en sommes réduits à réagir de manière factuelle dans certains cas, à des conjectures le plus souvent. Et nous autres reporters ou journalistes, après avoir discuté maintes  fois avec de grands pros tels Elky, Daniel Negreanu, Barbara Martinez, finissons nous aussi à avoir une certaine idée de ce qu’est le talent, l’intuition, des nerfs d’acier. Nous aussi, sommes à même de discerner dans les yeux d’une inconnue, cette minuscule et miraculeuse flamme, cet instant indéfinissable qu’il faut saisir au vol en nano seconde. Cet échange, de regards, les yeux dans les yeux, est si rare…  Il peut signifier amour, haine, ou bien que l’on s’est compris et que l’on accorde sa confiance. Si ce genre d’instant est si difficile à capter, c’est que trop souvent il passe avant même que nous ne l’ayons saisi. Une seconde après, le charme est rompu! Nous avons réussi à capter ce regard en la personne de madame Céline Palacios.


Céline Paladios.

Holden Brest Poker 29100 (Breizh)

C’est vraiment une jeune femme captivante. Mère de famille, passionnée de poker, elle joue le texas holdem comme d’autres un Krieg-Spiel (jeu de guerre). Pour gagner! Elle adore le live, n’a aucune crainte envers les hommes. Et en retour, les hommes aiment tous cette bretonne au léger accent provençal lorsqu’ils la croisent! Difficile qu’il en soit autrement… Première rencontre avec le poker en 2006 avec le BH (Brest holdem). Ce club sympa lui donne envie. Très envie! Elle y rencontre quelques pros,  apprend à jouer, dévore tout ce qui se lit sur ce sport-passion, et s’entraine jusqu’en 2010. Là, elle décide d’en faire son « métier ». Direct au Holdem Brest Poker, premier tournoi en live première victoire avec sa new family (voir photo de groupe). Elle décide (choix personnel) d’aller vivre dans le sud. Elle vit bien du cash game mais rêve de MTT. Inscription dans 7 tournois régionaux: 6 TF. Super! décembre 2010, tournoi de Gruissan grâce à une qualif au main event! Cela se passe moyen mais Apo, le manitou de Texapoker, la stacke pour le side de 300€. Cool, deal à 3 pour plus de 2000€ chacun. (merci pour tout Apo). Des hauts et des bas, en MTT, mais des rentrées regulières en CG. Encore un ship ticket 800€  pour  Toulouse; card dead mais néanmoins 17° au day2… Reship un ticket  et s’envole pour Ibiza en avril 2012! Un coin flip perdu et c’est son day2 black à elle…Bref, sur moins de 10 tournois live, plus de 5000€ de gains, aucune prise en charge sur place, comment peut-on persévérer et continuer d’adorer ce métier-passion ingrat? Parce que pour elle, chaque tournoi est un apprentissage et un enrichissement personnel. Nous avons parlé précédemment du poker et les femmes : je me demande si celles-ci ne sont pas plus opiniâtres que les hommes?

Elle sait qu’il faut faire avec la variance, les bads, les coin flips, lot quotidien du joueur pro. Mais bien que le sachant, à leurs dépends, Céline et tous ces amateurs ont en plus d’un talent certain, une étincelle au fond des yeux : cette étincelle est le catalyseur de leurs futures victoires de leur futur métier reconnu. Quelle différence entre ces jeunes amateurs et les autres jeunes? Ceux qui sont « déjà » pros?

Céline et les autres ont-ils  vraiment un atout supplémentaire? Non,  je pense que ce sont les autres qui ont perdu quelque chose en route : la passion pour ce jeu sublime! La Foi.

Bien, je pense qu’il ne nous reste plus qu’à encourager tous ces jeunes gens pour qu’ils aient la foi jusqu’au bout, pour ce merveilleux mais très dangereux métier! Une chose est sûre, si j’étais en situation de choisir, de miser, d’aider quelqu’un, je miserais les yeux fermés sur Céline parce que TOUT COMPTE FAIT…oui, ça le fait!


slide de Julien Sauvage, Pokergirlz