Avec la crise, les  » jeux de hasard  » prospèrent !

by

C’est une évidence, la crise a considérablement amplifié le goût des internautes pour le poker en ligne. L’espoir d’un jour meilleur explique cette attraction pour le jeu. Que reste-t-il comme espoir lorsqu’on a perdu son emploi ? Peu de choses en réalité si ce n’est de remporter un jour le jackpot, une somme suffisamment importante pour ne plus avoir jamais besoin de travailler. Le poker en ligne constitue ainsi un échappatoire ce qui, en situation de difficulté donne l’illusion de rester la tête en dehors de l’eau. Or, plus on joue aux jeux d’argent, plus on mise d’argent et plus on dilapide ses économies.

De nos jours,il est tellement facile de jouer au poker en ligne. Tout invite l’internaute à se rendre sur les sites spécialisés. Les supports se multiplient qu’il s’agisse de jeux pour PC, du Smartphone ou d’une console vidéo connectée en Wifi. On y accède à tout moment de l’heure du jour et de la nuit. Cette apparente facilité n’a qu’un but :multiplier les occasions de jeu. Il est beaucoup plus facile de trouver
un jeu de poker en ligne que de décrocher un job . En quelques heures, on peut maîtriser les rudiments du jeu, disposer d’une première approche technique. Ce qui est suffisant pour s’engager dans les premiers tournois de poker en ligne. Ce qui est le plus difficile, lorsqu’on se trouve dans une situation
économique fragile, c’est d’imaginer que quelques cartes judicieusement posées sur un tapis de jeu peuvent changer la donne à tout jamais. Mais, pour une infime partie de joueurs s’est effectivement ce qui est arrivé, dans l’immense majorité des cas, il a fallu éponger durant de longue années des pertes. Quoi qu’il en soit, avec la crise, on se raccroche à ce que l’on peut et le poker en ligne est un échappatoire.

Et vous qu’en pensez vous ?