Elie Payan, la simplicité d’un champion

by



Elie Payan

Réalisé par Olivier le Sourt, en exclusivité pour Omahattitude et Pokerpost

 

Omahattitude : Bonjour Elie, plus la peine de te présenter, tu fais partie des références du circuit mondial depuis ton bracelet aux WSOP 1500$ PLO.

D’ailleurs, qu’en est-il de ta nouvelle vie ? As-tu déménagé, fais quelques achats compulsifs ou déraisonnés que tu n’aurais jamais pu imaginer avant cette magnifique réussite ?

 

Elie Payan : Bonjour Olivier ! Et bien cela va peut-être en étonner certains, mais je n’ai ni déménagé ni fait de gros achats compulsifs ; Tout juste une belle moto sport.

J’ai toujours été quelqu’un de raisonnable avec mes finances car je connais la difficulté de se lever tous les jours pour aller travailler et gagner sa vie. J’ai plus pour objectif d’investir afin d’envisager un « après poker », si un jour je désire arrêter. J’ai gardé une vie parfaitement normale auprès de ma famille et de mes amis. Seuls mes déplacements réguliers sur les tournois live sont la marque de ma réussite et de mes efforts.

 

OA : Comment juges-tu ton année 2012 ? As-tu atteint tes objectifs ? Quel est ton programme de cette fin d’année ?

 

EP : D’un point de vue humain, cette année fût riche. Travailler avec l’équipe BetclicPoker m’a permis de découvrir le dessous de l’iceberg. J’ai rencontré de grands professionnels et ai particulièrement apprécié de participer à de nombreux projets/sujets.

Côté poker, l’année fût mitigée. Après mon année 2011, je m’étais fixée des objectifs ambitieux et voulais multiplier les performances. J’ai fait quelques résultats (victoire side PLO à Deauville, 2 deep run au WSOP en PLO et PLO hi/low, victoire en PLO Deepstack Extavaganza…) mais pas suffisamment à mon goût et pas assez pour atteindre mes objectifs.

Concernant mon programme de fin d’année, je compte participer au WPT Mazagan et pour la suite cela dépendra de mes obligations et de mon emploi du temps quelque peu chargé. J’ai aussi décidé de m’investir on-line et passerai surement pas mal de temps à grinder sur betclicpoker.fr

 

OA : En parlant de projet, comment vois-tu l’avenir ?

EP : J’ai hâte que Betclicpoker migre sur le réseau Ipoker afin de travailler sur ce projet.

J’espère pouvoir participer activement à la mise en œuvre de cette nouvelle aventure en proposant mes idées.

Je compte donc travailler et grinder de plus en plus online.

Par ailleurs, je travaille sur des projets personnels afin de diversifier mes activités professionnelles.

Il sera temps ensuite de réfléchir à l’année prochaine en fonction des avancées de ces 2 projets.

OA : Il y a quelques jours, tu évoquais une grille à venir pour les adeptes de PLO chez Betclic.

Pourrais-tu nous en dire plus, juste nous donner envie de te rejoindre ?

Ce que je peux vous dire actuellement, c’est que les amateurs d’Omaha ne vont pas être déçus !

Aujourd’hui, vous pouvez trouver 7 tournois PLO par jour sur Betclic Poker sur des buy-in de 2,3€ à 11€.

Après la migration qui sera effective dans quelques jours, le programme sera enrichi.

Vous devriez pouvoir joueur 10 à 12 tournois PLO par jour pour des buy-in de 2,30€ à 22€. Une programmation spéciale devrait également être mise en place avec quelques buy-in plus importants (jusqu’à 50€), de belles garanties et un programme de satellites et quelques tournois PLO évènements !

De quoi assouvir la soif des amateurs de PLO

OA : Parlons stratégie si tu veux bien, tu devais bien te douter que tu n’y couperais pas en acceptant cette interview.
Ta victoire, et celle de Roger Hairabedian aux derniers WSOPE, vont dans le sens de tout ce que nous développons sur notre Université Libre et Gratuite de l’Omaha : « Une gestion de tournoi posée et réfléchie où nul n’est besoin de mettre sa vie en jeu à chaque main« .
Peux-tu rappeler à nos lecteurs ton approche telle que tu l’avais si bien décrite au lendemain de ton bracelet, ainsi que les spécificités d’un tournoi PLO auxquelles doit faire face un joueur venu du Hold’em ?

EP : Tout d’abord, je tiens à féliciter une nouvelle fois Big Roger.

A mes yeux, ce tournoi est un rassemblement de Sharks dans un petit aquarium, ce qui en fait l’un des plus beaux tournois PLO au monde.

Pour l’avoir joué l’an passé, je sais que le niveau y était extrêmement relevé, Roger a su faire preuve d’une grande maitrise.

Le premier conseil que je donnerai à un joueur de Hold’em, c’est d’apprendre à désapprendre.

Le jeu préflop ou postflop n’a rien de comparable à celui du NLH.

Mais la plus grosse différence se situe bien évidemment sur la sélection des mains de départ. Les purs joueurs de NHL trouvent facilement des prétextes à être agressif préflop ou à aller voir tous les flops avec des mains uniquement composées de 2 bonnes cartes (AKxx, ATxx, JJxx, QQxx).

En tournoi, vous n’avez jamais d’ante, donc prenez votre temps ! Impliquez vous dans les coups avec des mains constituées de 4 cartes connectées entre elles (6789, JJT8, KJT9, KQQT, 7889, AKQT) et suited pour commencer. N’oubliez pas : les nombreuses améliorations qui s’ouvriront au flop sont autant de raison de voir la taille des pots s’envoler, donc autant venir armé !

Le PLO de tournoi est vraiment une discipline à part.

Même certains spécialistes de PLO cash game ont tendance à oublier qu’un tournoi ne se gagne pas en 5h de jeux et que la véritable clé de cette variante réside dans la gestion de tournoi et donc de son stack.

Mon dernier conseil serait de ne pas oublier que vous risquer de vous retrouver face à de nombreux « set up » tels qu’AAxx contre AAxx préflop, brelan contre brelan, flush contre over flush … bref, la seule chose qui vous permettra de tenir sera votre faculté à contrôler les coups et la taille des pots.

Alors n’oubliez pas : c’est le flop qui donnera une réelle importance à la force de votre main et ce qui est nuts au flop l’est rarement au turn et encore moins à la river.
OA : Dernière question et non des moindres. Tu nous connais depuis quasiment notre création, as-tu déjà lu certains de nos articles sur la stratégie PLO, fan de cette variante que tu es ?

EP : Effectivement, on se connaît depuis un certain temps désormais et donc oui, j’ai prêté attention à vos articles stratégiques. Cela me permet de confronter mes idées et réflexions aux vôtres.

Et très souvent je partage vos stratégies et votre approche du jeu.
OA : Merci à toi, j’en connais un chez nous que tu vas toucher au cœur.

Sinon, que peux-tu nous dire sur notre Université? Est-il un article qui t’es apparu comme vraiment pertinent pour aider à la progression du joueur Omaha ?

EP : J’ai particulièrement apprécié l’article « Tout ce que vous devez savoir sur les Maths (ou presque) ».

Je ne suis pas un puriste des maths en Omaha et cet article m’est apparu comme une excellente approche pour tout joueur d’Omaha.

Trop de joueurs venant du Hold’em n’ont aucune notion des écarts significatifs entre l’omaha et le Hold’em.

Cet article m’est particulièrement en exergue les différences mathématiques fondamentales.

OA : Là, c’est la vraie dernière question.

 Que pourrais-tu dire aux joueurs qui ne se sont encore pas essayés au Pot Limit Omaha afin qu’ils aient plaisir à sauter le pas ? (à part l’excellente idée de rejoindre Omahattitude s’entend ^^)

 

Actions, fun et pots juteux font de l’Omaha une variante encore plus excitante que le Hold’em.

Il n’y a qu’à regarder dans quelle variante jouent les plus gros « High Stakers » du monde : c’est en Omaha.

Profitez également de la faiblesse relative du niveau français actuel pour gagner un Edge suffisamment important afin de vous assurer une rentabilité aux tables à moyen/long terme !

Lisez et progressez au fil des articles qui s’offrent à vous et vous vous rendrez compte très rapidement qu’essayer l’Omaha, c’est l’adopter !

Et je veux bien prendre un bet : si vous vous y mettez sérieusement, vous ne ferez plus jamais machine arrière !
OA : Merci Elie pour toutes ces réponses.

Sache que nous te suivons depuis ton exploit, et tenons à saluer tes actions à caractère humanitaire.

Elles montrent que l’on peut être un Champion capable d’agresser et éliminer ses adversaires tout en ayant un cœur gros comme ça dès la sortie des tables.

Avec Fabsoul vous formez un duo d’ambassadeurs de grande classe. Ce serait un plaisir et un honneur que de pouvoir lui poser quelques questions après son intervention remarquée au micro lors de la finale de Big Roger.

Pour tous les fans de PLO, retrouvez Elie Payan sur :

https://www.facebook.com/payan.elie

Quant à notre Université libre et gratuite du PLO, c’est là :
http://omahattitude.com/strategie/