Hey Jack, paye ton Botox mec

by


( Crédit photo: nonverbal-world.com)
( Crédit photo: nonverbal-world.com)

Un médecin esthétique new-yorkais, Jack Berdy, vient de faire un pari un peu fou, mais un pari qui risque de lui rapporter gros si celui-ci fonctionne:
le joueur de poker sera le nouveau client idéal pour les injections de Botox pour combattre les tells et avoir une poker face parfaite !! 

Il a pour relever ce défi présenté un programme crée tout spécialement pour le poker est intitulé « Pokertox » (ne commençons pas à croire avec ce titre que tous les joueurs de poker sont des toxicomanes, surtout pas), programme qui d’après lui va permettre à tout joueur de poker de masquer toute émotion sur son visage lors d’un tournoi de poker.

Pour ce, le docteur analysera avec chaque joueur leur situation et leur demandera pour eux, quelles sont les manifestations qu’ils ressentent au niveau du visage pour les stopper (par exemple le haussement des sourcils que le Docteur Berdy se propose de stopper avec le Botox).

Le Docteur Berdy propose également d’utiliser le Botox pour créer de fausses réactions au niveau du visage en « stabilisant » une zone particulière pour laisser croire que le joueur est toujours inquiet ou triste durant les coups, le Botox deviendrait alors un indicateur de tell qui n’est pas présent en réalité, ou comment créer un « contre-tell » par la magie de l’injection.

Avec ce programme le Docteur Berdy espère ramasser le pactole, sachant que de plus l’effet durera 3 à 4 mois, les saisons de « piquouses in the face » risquent d’être longues;pourtant il se confronte au scepticisme de joueurs qui ne croient pas trop aux miracles du Docteur Frankenstein.

Nombre de joueurs pensent que de nos jours le jeu a tellement évolué que l’analyse se passe à un autre niveau, sur une analyse de technique pure comme l’étude des sizings, l’observation des fréquences…et que beaucoup de joueurs ont depuis des années cherchaient à faire disparaître tous les tells présents chez eux ce qui rendrait l’opération « Pokertox » presque inutile, tel un James Bond avec un pistolet en plastique.

Tout ce qu’on peut dire finalement c’est que le poker donne des idées, que son industrie va bien au delà des buy-in, des frais de tournois…qu’on peut penser déjà aux beignets qu’on vendra aux joueurs à la pause ou à la prochaine injection qu’on leur fera pour qu’ils deviennent tous les acteurs de « Poker’s House of Wax ».

Sinon, jouer au poker ça dure longtemps non?Si j’inventer l’injection de Botox pour éviter les douleurs dans le postérieur en position statique:

« Plusmalauculcultox », ça va faire un carton !!!!!! Mîkâl le nouveau Docteur Mamour de vos fesses de gambler