Code d’honneur et « mentale », cela existe-t-il vraiment dans le poker?

by

( Crédit photo: www.toutlecine.com)

Je cherchais comment aborder ce sujet depuis un long moment, pour l’envisager de la meilleure des façons et je me suis dit que les faits étaient assez simples en réalité.

Pour rappeler à quoi correspond un Code d’honneur on peut donner cette citation trouvée sur le net:

« Un code d’honneur est un ensemble de règles tacites, orales ou écrites, que doivent impérativement respecter les membres d’un groupe ou d’une société donnée, souvent très fermé et archaïque, parfois criminel mais parfois aussi réservé à une « élite » qui s’astreint à des règles plus draconiennes que les lois en vigueur dans un pays à un moment donné. »

Peut-on en ayant lu cette définition parler de « code d’honneur ou de Mentale » dans le poker, et existe-t-il des règles tacites de savoir « vivre » et savoir « jouer » qui amènent à être toujours appliquées?

Nous pourrions aborder les termes de chip dumping ( Le chip dumping est une sorte de collusion qui consiste à perdre délibérément une main de façon à volontairement transférer ses jetons à un autre joueur participant à la même table), de collusion, « d’arrangements entre amis », de « deals » qui font parti intégrante du quotidien du poker et que nous avons tous subis.

En clair, le poker, qui est un jeu individualiste par excellence, ou vaincre l’autre est l’essence même du jeu, peut-il devenir un sport « d’équipe » en respect de règles « établies » que les joueurs devraient appliquer entre eux, sous peine de « sanction ou de représailles »?

Je ne serai quoi vous répondre, nous avons toutes et tous un jour »évité » un ami pour ne pas l’énerver ou le mettre en tilt, nous avons peut être un jour foldé As-gros kickeur par convention, en fait nous avons toutes et tous certainement un jour appliqué une « Mentale« , nous avons « collusionné ». Ces règles « étatiques » sont-elles récurrentes, acceptables ou défendables?

Je ne pourrai vous répondre, en tout cas je serai vous dire que parfois le Code d’honneur fut oublié et la « Mentale » bafouée, à bon ou à mauvais escient. Et malheureusement nous n’avons pas apprécié…