Jeux d’argent en ligne en France en 2012: Ça repart à la hausse, et pour 2013… ?

by

Analyser l’année 2012 sur le marché des jeux d’argent en ligne en France, qui comprennent les paris sportifs, les paris hippiques et aussi le poker, c’est faire une constatation : le marché repart sur les paris sportifs, progresse sur les paris hippiques et progresse dans l’ensemble additionné des différents acteur du marché du poker online (cash-game, droits d’entrée et PBJ). Notons les analyses du site Kuzeo autour des jeux d’argent et du poker, autant qu’il compare les sites légaux, et qui note une progression du nombre de joueurs.

Les paris sportifs

En 2011 les paris sportifs avaient connu une légère crise avec un boom rapide en 2010 à l’ouverture du marché, une petite chute passant de 819 000 comptes actifs à 705 000, et pour 2012 tout repart avec 765 000 compte actifs soit une hausse de 9%. On peut dire que l’effet entre 2010 et 2011 fut alors expliqué par l’effet de nouveauté qui ensuite connu une logique stagnation.

 

Source du dernier rapport Arjel

Les paris hippiques en ligne

Les paris hippiques sont ceux qui ont connu la croissance la plus équilibrée sachant que tous les postes du marchés ont progressé :

Le nombre de comptes de joueurs actifs est en pleine augmentation sur les trois dernières années, le montant des mises a explosé, le produit brut des jeux a largement augmenté et le taux de retour aux joueurs reste stable, en clair la France reste traditionnellement un pays de paris hippiques, les acteurs de ce marché ayant déjà depuis des décennies prouvaient que le cheval reste une valeur sûre.

Les jeux de cercle en ligne

L’analyse ici pourrait être un peu différente car on remarquera des petits décalages :

Le nombre de comptes joueurs actifs a effectivement progressé mais dans le même temps les masses financières injectées dans le système en cash-game ont chuté après une très belle année 2011, 2012 a vue une chute de 5%. Le droit d’entrée des tournois est lui en pleine expansion et c’est pour cette raison que les rooms tentent de proposer de nouvelles variantes, structures, afin de prendre des frais plus nombreux pour équilibrer la balance financière (+ de tournois, + de droits d’entrée = + d’équilibre entre chute des sommes rentrées et augmentation du flux financier dépensé en buy-in tournoi. Pourtant malgré une lutte pour équilibrer, le produit brut des jeux dans ce secteur est de -5% pour l’année 2012.

Bilan et analyse pour 2013

On note donc que les grands gagnants sont les paris sportifs avec un produit brut des jeux de +19%, les paris hippiques +8,5% mais malheureusement une chute de 5% pour les jeux de cercle en ligne.

En cette période de crise où les problèmes de fiscalité « étouffent » les joueurs de poke pros live et online, cela ne risque-t-il pas de nuire encore davantage aux jeux de cercle en ligne. Ne nous tirons-nous pas une « balle dans le pied » en faisant de ce secteur l’enfant pauvre du marché.

La preuve ? De plus en plus de site accentue l’offre de paris sportifs, certaines rooms poker mettent en place des défis sur des paris sportifs pour cumuler gains spécifiques et primes exceptionnelles du type WINAMAX et son fameux TOP PRONO.

Il sera bon de voir dans les semaines à venir si toutes ses aléas fiscalistes, ses modifications incessantes, ne vont pas nuire au marché général, car on sait que les joueurs hippiques sont de plus en plus des parieurs sportifs et des joueurs de poker, et que les joueurs de poker sont des gambleurs de tout genre. En clair « briser » un pilier du marché global des jeux en ligne (le poker) ne va-t-il pas entrainé aussi une chute sur les deux autres piliers de ce marché ?

Nous aurons rapidement cette réponse en 2013, avec espérons le une harmonisation des lois et législations qui feront avancer ce marché global, et non pas le faire disparaître sur la durée.