Progresser en Pot Limit Omaha grâce à Sir Cuts

by

201012261231_zoom
Crédit photo: www.ladepeche.fr

Il suffit de taper « Pot limit omaha » dans Google et de rechercher des vidéos pour vous rendre compte à quel point Ludovic Lacay aka « Sir Cuts » fait figure d’oasis au milieu du désert.

En effet, si vous cherchez une vidéo en français et gratuite pour progresser en PLO, vous tomberez forcément sur les vidéos du pro Winamax (https://www.winamax.fr/ecole-de-poker-evolution_videos-commentees ). Et pis c’est tout ! Ou presque…

51111595 jpeg_preview_large

On peut donc remercier le pro W pour toutes ses vidéos dans lesquelles il décortique ses sessions de cash game online en PLO à moyennes et hautes limites.

Dans les premières vidéos, il analyse une session en prenant les 20 plus importants coups perdus puis les 20 plus gros coups remportés en tentant d’identifier des erreurs récurrentes et des schémas gagnants mais aussi les profils d’adversaires rencontrés sur les moyennes limites et il pose les bases d’un jeu solide.

Dans les suivantes, il aborde la transition du No Limit Holdem au Pot Limit Omaha en jouant à des limites élevées et relevées. Certaines décisions sont difficiles à prendre, lui demandant d’approfondir sa réflexion au cours des prochaines vidéos.

Celles-ci, postées très récemment, étant un commentaire en live d’une session de 0.5/1 dans laquelle il essaie de mettre en application les enseignements tirés de l’analyse avec tracker. Certains gros coups se déroulent et il se retrouve plus à l’aise dans chaque décision.

Et enfin, dans la dernière, il utilise son tracker pour analyser ses défauts en Pot Limit Omaha. Il se concentre sur ses statistiques de position et d’activité préflop pour trouver des erreurs régulières dans son jeu.

Comme vous pouvez le constater, ces vidéos traitent de nombreux points, elles sont très complètes et agréables à regarder. Ludovic Lacay explique chaque décision, détaille chaque coup, développe son thinking process en acceptant de se tromper, appuie sur l’intérêt d’un tracker et affine son utilisation.

Bref, une mine d’or pour le grinder soucieux de réfléchir, progresser, travailler son jeu et « chanter juste » le Pot Limit Omaha ».