« VU DU FIELD » : « L’observation technique »

by

…le Stack de vos adversaires, un élément indispensable, facteur déterminant de vos mises…

 images

 

Un mercredi soir, je décide avec mes amis Musetorrr et Pich d’aller jouer le tournoi « THE CHOICE* » au cercle de jeu Le Multicolore de REIMS, mais aussi pour à nouveau avoir une « VU DU FIELD »

Un cercle agréable, accueillant et très sympa pour les grindeurs de petits et moyens buy-in en tournoi ( www.multicolore.fr ).

Pendant le déroulement de ce tournoi, j’ai eu l’envie d’écrire cet article.

En effet, j’ai remarqué que lors des tournois, la plupart des joueurs (80% à 90%) ne prêtent aucune attention à la hauteur du stack de leurs adversaires quand ils décident de faire un moov.

Je m’explique:

Nous sommes en table finale de ce tournoi et le joueur assis au siège 4 effectue une relance à 2500 sur des blindes 600/1200, en premier de parole, sans s’être préoccupé de ses adversaires.

Traduction : il effectue une mise en utilisant deux informations :

– la hauteur des blindes, ici sur 600/1200 il fait un peu plus de 2 fois la BB

– la valeur de sa main.

Mais, ici, à 2 places de l’ITM et en présence d’un short stack, l’information principale qui n’est pas utilisée est la suivante : « quelle est la hauteur du stack de mes adversaires ? »

A aucun moment ce joueur n’a regardé ou demandé aux autres quel était le montant de leur stack. Il lui aurait simplement suffit de dire 4 petits mots : « il te reste combien? », 4 petits mots qui changent complètement l’histoire de cette TF ; effectivement, la réponse à cette question aurait sans aucun doute modifié sa façon de jouer le coup…

Je vous entends dire : POURQUOI?????

En fait, si je relance 2500 sur 600/1200, d’après vous quelle question devrai-je me poser?

Eh bien, il faut simplement que je m’interroge sur ma capacité à pouvoir répondre au « all-in » d’un short stack ???

Encore une fois, j’ai observé sur cette TF un nombre de moov étonnants qui se terminent par un fold quand un short envoie all-in derrière.

Alors, lors de votre prochaine partie, demandez-vous si votre moov peut être « assumé » ou « assuré « ?

 

Exemple :

Siege 1 : 18 700

Siege 2 : 10800

Siege 4 : 18 000

Siege 6 : 31 300

Siege 7 : 7200

Siege 8 : 22 000

Moyenne : 18 000

 

Blindes 600/1200 ante 200

Je regarde le joueur au siège 4 qui relance 2500. Je sais qu’à aucun moment, il n’a observé ou demandé quelle était la valeur des stacks des autres joueurs.

Bimmm !!! Le joueur short au siège 8 envoie boîte 7200 et, comme je le pensais, le siège 4 fold et offre gentiment 2500 jetons… Grosse perte causée par une erreur que j’appellerai erreur « d’observation technique» . Il n’a pas réfléchi s’il pouvait « assumer » une relance du short stack, et n’a pas « assuré » sa relance car il n’a pas pris le temps de connaître le stack des autres joueurs.

Le constat peut vous sembler basique mais croyez moi vous êtes souvent « envoûté » en regardant votre main et préoccupé à compter 250 fois votre stack et le recompter à nouveau.

Conseil: le temps que vous consacrez à compter ou jouer avec vos jetons, utilisez-le plutôt à observer et compter le stack des autres joueurs de votre table.

Cette optimisation du temps que j’appelle « l’observation technique » correspond à l’observation et l’analyse. Cela va être un facteur déterminant sur mes moovs et sur ma technique.

Cette «observation technique » s’utilise dans toute situation, que je sois short, cheap ou à la moyenne.

S’il faut encore vous convaincre, je vous laisse regarder la table finale de n’importe quel tournoi télévisé :

au départ de cette finale, analysez le field restant (les joueurs encore en jeu) et concentrez-vous sur celui qui semble avoir le meilleur niveau (le plus régulier en perf et en gains) Par exemple, si Elky est en TF d’un tournoi avec uniquement des joueurs lambda, vous savez qui suivre 🙂 ) 

Dans un second temps, notez les numéros de sièges et la valeur des stacks de chaque joueur.

La télévision nous montre les cartes, lors des diffusions des tournois de poker, mais moi, je vous demande de ne pas être « obnubilé » par ces cartes mais de porter une très forte attention aux stacks afin d’essayer de comprendre ce que fait le joueur, suivant sa position sur tel ou tel stack supérieur, inférieur ou égal au sien.

Vous serez alors convaincu que « l’observation technique » se travaille, se répète et ne doit, en aucun cas, être oubliée pour faire monter son stack et remporter le tournoi.

A bon entendeur 🙂 : je n’ai pas manqué d’utiliser ce facteur « d’observation technique » sur ce tournoi «THE CHOICE* » au Multicolore de Reims que j’ai remporté et je ne manquerai pas de regarder votre stack la prochaine fois.

Après ce second article « VU DU FIELD » vous avez en possession 2 armes pour Win(gagner) un tournoi :

* utiliser l’observation des tells adverses et la maîtrise de ses propres tells

* utiliser « l’observation technique »

 

A bientôt GREUGREU….ah ah ah