PokerStars se lance dans l’aventure Facebook

by

pokerstars

PokerStars vient d’annoncer le lancement d’une offre de jeu gratuit sur la plateforme Facebook et va donc rentrer en concurrence avec Zynga.

Les joueurs pourront alors jouer gratuitement sur la plateforme Facebook via PokerStars.net, le produit est actuellement en beta test pour s’assurer qu’il répond aux normes élevées exigées, tout en sachant qu’il proposera également des variantes comme Poker Fast-Fold ou Zoom.

Les joueurs possédant déjà un compte sur PokerStars pourront jouer directement sur Facebook, et PS comptent sur ses joueurs réguliers pour dépasser Zynga en nombres de joueurs sur le fameux réseau social.

Actuellement Zynga réunie  116 400 joueurs par semaine sur Facebook contre 30 200 pour PokerStars, c’est une concurrence qui s’instaure entre ces deux marques, les études montrant que depuis plusieurs années, nombre de joueurs jouent uniquement pour le plaisir sur internet (effet remarqué également sur toute les applications de type City Ville sur Facebook…), et il est possible de penser à ce moment que ces clients pourraient devenir des clients dits payants, rapportant alors des bénéfices potentiels conséquents.

PokerStars déjà présent sur la toile et particulièrement sur Facebook à travers toutes ses différentes pages (PS international, pour chaque pays, events…), la marque au pique veut profiter de son réseau de followers et fans pour communiquer un maximum sur sa nouvelle activité sur le réseau social.

A travers cette nouvelle activité PS espère toucher chaque jour de plus en plus de clients pour faire de l’acquisition, et que de nouveaux clients ouvrent de nouveaux comptes sur la plateforme réelle et payante. Facebook PokerStars play money, devient alors comme un outil de communication afin d’obtenir des clients nouveaux. Les réseaux sociaux de nos jours sont une mine d’or pour attirer les consommateurs vers une marque, tant à travers Facebook comme Tweeter dont les marques aujourd’hui se servent pour toucher un pourcentage maximum de la population mondiale, sachant qu’en 2013, + de 1 milliard de personnes ont un compte Facebook par exemple.