Grinders Life, ou passer un moment avec des grinders fous !!!

by

grinder-online

Grinders Life, ou passer un moment avec des grinders fous !!!

Chers amis lecteurs, depuis quelques jours ce n’était pas un silence radio, mais bien un road trip, dans lequel je me suis lancé pour vous faire vivre la passion du poker de l’intérieur et cela à travers des aventures me menant du pays du cassoulet, à la beauté du Casino d’Evian, pour terminer ensuite dans la belle ville de Cannes pour le prochain DSO.

Sur la route qui me conduit en compagnie de mon acolyte, j’ai bien dit acolyte et non pas alcoolique lol, vers des terres inconnues,  je me suis arrêté cette nuit auprès de jeunes grinders onlines, pour les observer et voir à quoi peut correspondre une nuit auprès de ses grinders fous, des ces jeunes que la victoire électrise et grise.

Lorenzo Monkydlufy Lavis

Entre cris, rires, mines déconfites, « deep run mec« , « bad run fait chier« …on peut découvrir une jeunesse totalement scotchée devant tous ces écrans d’ordinateurs, devant ces millions de pixels, qui, à chaque seconde, percutent leur rêves de grandeur et de succès.  C’est un mélange d’amour de l’exploit et de l’argent, de la perf et du besoin de payer les factures, qui habite chacun de ces « prodiges » du online ou de ces sharks comme ils aiment se surnommer entre eux. Car où commence et ou s’arrête le statut de « shark » : cela reste très imprécis et tellement subjectif.

 

Anthony Laplume Lerust

Des bouteilles de coca, des paquets de chips, du café, un programme sportif à la tv, tout ce décor caractérise un soir de grind, un moment de partage entre joueurs qui n’espèrent qu’une chose, faire un jour la perf qui fera d’eux une légende ou tout du moins des hommes riches. Car ne nous voilons pas la face, ces apprentis mathématiciens, ces faiseurs de victoires, n’espèrent qu’une chose : finir leur vie au soleil.