Masaaki Kagawa, pas bien, tu as trissé !

by

Masaaki Kagawa, pas bien, tu as trissé ! Tels pourraient être les premiers mots d’un joueur asiatique en colère qui aurait envie de passer les doigts de Masaaki Kagawa dans un mixeur pour l’avoir trompé en utilisant des subterfuges malhonnêtes pour la soif de l’argent.

Car c’est bien ce dont il question dans cette affaire de « SCAM » international, qui a conduit Masaaki Kagawa et toute sa « petite bande » à mettre en place un système de triche organisé via internet.  Ils sont huit personnes à avoir été arrêtés pour avoir escroqué presque 4 millions de dollars en ayant utilisés des logiciels pirates via Android pour détourner des fonds.

En utilisant un malware (est un programme développé dans le but de nuire à un système informatique, sans le consentement de l’utilisateur infecté. De nos jours, le terme virus est souvent employé, à tort, pour désigner toutes sortes de logiciels malveillants. En effet, les malwares englobent les virus, les vers, les chevaux de Troie, ainsi que d’autres menaces. La catégorie des virus informatiques, qui a longtemps été la plus répandue, a cédé sa place aux chevaux de Troie en 2005 , définition Wikipedia https://fr.wikipedia.org/wiki/Logiciel_malveillant), via un faux site de rencontre, Masaaki Kagawa et son système mafieux ont réussi à obtenir 37 millions d’adresses mails à travers 810 000 appareils dans le monde. Avec ces emails ils envoyaient des fausses invitations à un fausse site de rencontre payant, et les utilisateurs se retrouvaient piégés ceux-ci n’hésitant pas souvent à répondre à l’appel du désir (quoi de plus facile que de donner envie à une femme ou un homme d’être charmé via le net et tous ces sites de rencontre qui aujourd’hui vous proposent le bonheur en un seul clic?).

Les soupçons des enquêteurs envers  Masaaki Kagawa sont aussi venu du fait que Kagawa jouaient tous les tournois à 100k et 250k à travers le monde malgré des gains assez faibles pour jouer de tels buy-in (il n’a gagné « que » 1,5 million de dollars en tournois, ce qui fait peu de BR pour jouer à de tels montants) et ont alors décidé de se pencher sur le cas du « méchant » japonais.

Dans les prochaines semaines nous auront davantage de détails, l’enquête étant encore en cours dans le monde entier et visera peut être de nouveaux complices. En tout cas, en agissant ainsi, tel un samouraï désespéré, Masaaki Kagawa s’est fait HARA KIRI !