Faraz Jaka, une autre vision du poker

by

Si il y a bien un joueur que j’ai eu la chance de pouvoir observer, admirer et découvrir, c’est Faraz Jaka, joueur américain d’origine pakistanaise, qui chaque jour que dieu fait, garde le sourire et donne du monde du poker une image toujours positive.

Nous avons la chance de pouvoir l’interviewer pour Poker Post et pour notre plus grand plaisir ! Faraz Jaka, une autre vision du poker !

Fabien : Cher Faraz, tu voyages dans le monde entier pour ta passion du poker mais aussi la passion des rencontres humaines. Que faite-tu en ce mois d’août ? Poker ou vacances ?

 

Faraz : En ce moment j’ai pris 4 semaines de « repos » un peu loin du poker, même si je ne suis jamais loin de tout cela. J’essai de faire des choses un peu plus normal comme changer ma paire de lunettes, aller à mes rendez-vous médicaux, payer mes factures (rires) et écrire pour mon site internet, chose pour laquelle j’avais eu peu de temps récemment.

Fabien : Avais-tu prévu un programme particulier dans ton agenda poker en 2013 ?

Faraz : Pour les mois passés et à venir j’avais décidé d’un planning de tournoi et je l’avais imaginé ainsi

– $5k Seminole Hard Rock

– $4k WPT Legends

– WCOOP in Toronto

– €10k WSOPE Paris

– $3.3k WPT Jacksonville

– $4k WPT Montreal

– $10k WPT Bellagio 

FabienNous venons de lire sur internet une interview dans laquelle tu expliques la difficulté de la vie de joueur de poker. As-tu décidé combien d’années tu voulais consacrer au poker ? As-tu envie de jouer au poker toute ta vie ?

Faraz : Dans cet article mon point de vue était plutôt de dire que le poker est un métier comme un autre qui mérite comme chaque activité des « sacrifices » et de l’implication. L’essentiel est de gérer votre temps et votre argent pour durer le plus longtemps possible. Je trouve juste que parfois les médias idéalises des modes de vie, au point que les joueurs peuvent se prendre pour des « stars » car le système les rend ainsi. Grâce au poker je travaille aux horaires que je souhaite, je gère mon temps comme je le souhaite et je peux rencontrer des gens incroyables. Si je n’avais pas la chance de gagner ma vie au poker, je me remontrai les manches pour gagner de l’argent comme entrepreneur.

Fabien : En regardant tes photos sur internet et ta communication, nous notons que la famille et les amis sont très importants dans ta vie. Pour toi la famille et les amis jouent un rôle essentiel ta « réussite » ?

Faraz : Pour moi, la famille et les amis sont indispensables, tant dans ma réussite professionnelle que dans mon propre épanouissement. Pour avoir une vie équilibrée et heureuse, il faut se rendre compte de l’importance qu’à le bonheur dans sa propre avancée, vivre heureux c’est aimer les siens.

Je souhaitais interviewer Faraz, car il représente pour moi l’image du joueur qu’on devrait tenter « d’imiter ». Il imagine son plan de carrière de joueur de poker avec toutes les contraintes économiques et financières. Il explique que toute économie permet d’envisager le futur de façon plus « détendue » et qu’il faut gérer sa carrière comme une « entreprise ». Si on pense que le poker peut faire de nous une rock star, on se trompe, on prend la mauvaise direction. L’excellent Philippe Ktorza en fait de même dans son récent « billet d’humeur » qui a une vision franche sur le monde du poker et souligne bien, qu’il faut envisager demain d’une tout autre manière (http://philippektorza.wix.com/philippe/payout1sur3).