Jouer les As au Poker

by

Au Poker Texas Hold’em, la meilleure main de départ est la paire d’As. Néanmoins et d’après une analyse statistique, elle n’arrivera dans vos mains qu’une fois sur 220. En réalité, on la voit un peu plus fréquemment ou à l’inverse très rarement lorsque l’on est dans un cycle très malchanceux. Bien souvent, le joueur moins expérimenté tombera souvent dans les pièges que tend cette main. Même les meilleurs pros font parfois des erreurs avec une paire d’As.

Lorsque le croupier vous les glisse dans les mains, la première idée en No Limit est de pousser votre tas de jetons au milieu de la table.

Mais pourquoi ?

Que ce soit en Live ou online, voici très bon site pour jouer au poker en ligne en passant poker.bwin.fr, l’objectif est de maximiser de façon profitable votre main. Si vous êtes le genre de joueur à envoyer tapis avec des As en particulier ou avec de hautes paires en général, vous manquez une opportunité de faire fructifier votre pile de jetons, c’est à dire de remporter un pot énorme avec votre main.

Avec votre paire d’As, vous devez accepter le fait que vous pouvez vous faire battre par une main inférieure. Et que vous pouvez perdre une quantité de jetons considérable, et dans le pire des cas, perdre tout votre tapis sur votre paire d’As. Cela est déjà arrivé à bon nombre d’entre nous.

Soyons logique. Si vous avez une paire d’As, que vous êtes placé dans les premiers à parler et que vous relancez, les seules mains qui devraient vous suivre seront les grosses paires ou bien A-K ou A-Q. La probabilité de tomber face à A-K ou A-Q reste faible, vous avez déjà deux des quatre As du jeu dans vos mains. Ainsi, les mains de vos adversaires les plus probables seront les grosses paires comme J-J, Q-Q ou K-K, un adversaire avec un gros tapis qui voudra voir le flop ou bien une calling station (qui paye toutes les mises).

Si vous êtes en milieu ou en fin de parole, c’est fondamentalement une position de sur-relance. Encore une fois, vous voulez qu’un joueur vous attaque, et tout spécialement un ou des joueurs en début de parole. Si vous payez seulement la relance d’un joueur qui parle avant vous, vous lui donnez l’occasion de voir un flop et donc potentiellement de toucher ses cartes et de « craquer » votre main. Sur-relancez donc.

Malheureusement la plupart des joueurs ne jouent pas vraiment au Poker. Au lieu de saisir l’opportunité de maximiser leur potentiel, la plupart des joueurs font « all-in » avant que le Flop ne soit distribué, ils font folder tous les joueurs de la table avant même que les cartes ne sortent ruinant ainsi leur chance de construire leur stack. Cette règle ne s’applique pas quand vous êtes mourant avec 10-15 BB, bien sûr vous mettrez tous vos jetons au milieu mais votre action pourrait être interprété (pas toujours) comme un tapis désespéré et qui pourrait donc être suivi par plusieurs joueurs qui vous mettront sur une main moyenne. Je rappelle que les As se tiennent mieux en tête à tête qu’avec plusieurs joueurs dans le coup.

C’est certainement une tactique louable en fin de tournoi lorsque vous vous battez pour la victoire que d’aller à tapis, mais en début de partie, cette stratégie n’aidera en rien la croissance de votre tas de jetons.

Tout ce que vous pouvez souhaitez dans ce jeu est d’avoir la meilleure main possible lorsque votre argent est en jeu. Et avec les As, vous commencez « au moins » avec la meilleure main du Poker. N’oubliez pas que vous ne serez pas seul dans le coup et qu’avec vos As, vous améliorerez que rarement votre main. Les deux As restant donc vos deux outs ont de surcroit moins de chances de sortir. Votre main sera donc souvent devant mais gare au craquage qui arrivent bien trop souvent avec des mains nettement inférieures.

Relancez, sur-relancez et sur sur-relancez pré flop vos As.