Le monde du poker « effrayé » : Dieudonné « Papa Noël » irait trop loin ?

by

Dieudonne-Antisemite

Les fêtes de Noël s’approchant (demain c’est le réveillon pour un grand nombre d’entre nous), j’ai pu remarquer un phénomène étrange sur Facebook : nombre de mes amis, de toute confession religieuse, sont effrayés par un grand monsieur costaud avec une barbe, qui rigole fort et qui pourrait faire peur aux enfants. Le Père Noël ? Non, non…Dieudonné. Le monde du poker « effrayé » : Dieudonné « Papa Noël » irait trop loin ?

François, la sens-tu qui se glisse dans ton cul…

Depuis plusieurs jours maintenant cette chansonnette « humoristique » se ballade un peu partout sur internet et crée soit un buzz pour les soutiens de Dieudonné, soit un mouvement de colère chez les antis, qui eux se targuent de porter le drapeau de l’antiracisme, faisant de Dieudonné M’bala M’bala la cible de leur combat. Avant d’aller plus loin dans ce débat qui divise, je le fais uniquement car aujourd’hui le débat s’est installé sur le terrain pokéristique, et avant d’assister à des scènes de violence ou d’insultes entre pros et antis à une table de poker, je voulais traiter d’un sujet qui aujourd’hui divise bien plus que les passionnés de cartes, il divise la France en générale, ou du moins la France qui s’y intéresse.

Tout a commencé en réalité pour ceux qui en tiennent compte, il y a bien plus longtemps que depuis quelques jours, et le personnage Dieudo a toujours divisé les amis de la diaspora juive, et tous ceux qui voient en elle un danger ou une force politique d’oppression mondiale (c’est le discours que tiennent régulièrement les anti juifs, voyant un « méchant juif » caché derrière tout poste à responsabilité, pensant que le reste du monde doit être aussi con qu’un phallus sans cerveau). Nombreux sont ensuite les joueurs de poker de confession judaïque qui ont alors réagit au propos de l’individu nommé Dieudo, des joueurs sponsorisés, des regs du circuit français, des organisateurs de tournois, des directeurs de magasines…

Ayant toujours ri dans ma jeunesse aux sketchs de Eli et Dieudonné (qui sont indissociables pour moi), je me suis toujours dit que l’humour n’avait pas de frontières comme à l’époque où tous deux jouaient des membres de la Gestapo ou alors à l’époque, où, de son côté, Alain Chabat, riait en parodiant la pub Royal Canin :


La paix, le partage, la tolérance et l’échange, sont pour moi les fondements de notre passion, le poker, même si il est vrai qu’on aime « piquer » un peu de « sousous dans la popoche » de nos adversaires, mais d’adversaires consentant qui ne se font pas salir pour des idées ou une religion. Le poker est « mère » de tolérance, la couleur et les origines n’entrant pas en compte dans les fields de joueurs composant les tournois, sinon on s’ennuierait rapidement face à une horde de suédois, le blond ça fait mal aux yeux quand il y en a trop lol (zut j’ai fait foi de racisme anti blonds).


J’ai pris en exemple deux sketchs qui me font rire, et non pas des sketchs d’artistes juifs, je tiens à la préciser, ne voulant pas laisser croire à qui que ce soit, que, en tant que journaliste poker, que je pourrai avoir des préférences religieuses ou ethniques. Je précise également que je suis contre les Franc-Maçonnerie, contre les extrémismes de tout genre et que je note aussi que parfois la Ligue de défense juive (http://fr.wikipedia.org/wiki/Ligue_de_d%C3%A9fense_juive) a fait preuve de stupidité ou de violence dans ses réactions; je ne cherche à défendre aucun camp, le poker étant fait d’adversaires et non d’ennemis.

Ma famille n’a pas été déportée dans un camp, mon arrière-grand-père n’a pas été victime de la traite négrière, mes cousins ne pleurent pas la mort de leurs enfants en Palestine, mais cela ne m’empêche pas de penser que les propos ont été trop loin et que entretenir la haine n’aide pas à régler les problèmes. Le monde du poker ne devrait pas à avoir à se mêler de ce genre de polémique mais la discussion arrive sur le terrain de notre passion, crée des situations de tension et m’amène à dire qu’il est temps d’arrêter tout cela : Dieudonné n’est finalement plus bienvenue au pays du poker, hier il me faisait pourtant rire et je me riais de sa « phrase au dessus c’est le soleil », mais j’ai pris un coup de soleil sans coup d’amour. Vivons en paix, sans haine, ni arme et ni violence.