« Justice » Onana met les mains « dans le ciment »

by

10561654_10204195998681498_1964227361248062565_n

Nous avions quitté Patty « Justice » Onana au lendemain d’une table finale du PPT 2012 où il avait terminé 10e. Aujourd’hui il relève un nouveau défi : « Justice » Onana met les mains « dans le ciment » !

Nous avons toutes et tous en tête l’image du souriant Patty Onana riant aux éclats durant le PPT 2012 où il avait obtenu une superbe 10e place et qui avait fait de lui une « légende » dans le monde du poker tant sa personnalité avait marqué les fans, un personnage au pays du Hold’em ! Il avait un peu disparu du panorama « pokéristique » mais c’est un nouveau défi qui l’attend aujourd’hui : sauver une entreprise et permettre à 40 salariés de conserver leur emploi.

Patty « Justice » Onana, ou l’homme qui voulait faire de Global Industrie France, un acteur majeur du marché de la soudure industrielle et de la tuyauterie. Lorsque Daniel Mamarella, Directeur commercial de la société ISTED ,s’est confié à Patty (Mr Mamarella ayant des soucis de santé importants), notre ami joueur de poker a tout de suite compris qu’il allait devoir « jouer » un nouveau coup de cartes mais qui cette fois serait beaucoup plus important que dans une simple compétition de No Limit Hold’em : il allait falloir reprendre une entreprise et sauvegarder des emplois, bien plus dur qu’un coin flip, non ?

10570393_769862876392730_3904775089023114308_n

Mr Mamarella a alors fait appel à « Justice » pour ses qualités de gestionnaire et de leader, lui qui dégage toujours auprès des gens une image de sérieux et de volonté tenace, lui qui a eu aussi à combattre contre la maladie il y a quelques années, quoi de mieux qu’un « combattant » de la vie pour relever un tel défi ? Après la signature d’un accord préalable de cession des parts sociales de l’ISTED, Patty Onana va devoir relever un défi exceptionnel en faisant perdurer les activités de la société Global Industrie France, prendre en mains les chantiers du Ministère de la justice à Aubervilliers et de la prison de Beauvais par exemple.

Quoi de plus beau que de réussir une telle « entreprise » et de prouver au plus grand nombre que la performance de « Justice » en 2012 au PPT n’était pas celle d’un « enfant » du hasard, mais celle d’un « gladiateur » qui décide de rentrer dans l’arène du secteur du bâtiment ?

Patty pour perdurer devra être astucieux, trouver des investisseurs et « soulever des montagnes ». Aucun souci pour un « super héros » belge que rire et sourire font toujours avancer !

Pour notre souvenir….