Back to Vegas, Michel Pomaret et ses WSOP

by

10435844_648162031938593_6835915102034215472_n

 

Il est bon parfois de prendre du recul sur la situation pour faire le point sur plus d’un mois de compétition tant le poker peut être difficile techniquement et physiquement : Back to Vegas, Michel Pomaret et ses WSOP

Poker PostVoici quelques jours que tu nous reviens de Las Vegas Michel, comment te sens-tu ?

Michel Pomaret : Oui ça fait quelques jours que je suis rentré à la maison à l’Île Maurice, avant j’avais transité par la région parisienne où j’ai un « pied à terre » et cela pendant quelques jours après Vegas, ce qui m’a permis de souffler aussi.

Poker Post Après avoir pu prendre un peu de recul, quel est ton bilan 2014 de Vegas ?

Michel Pomaret : Sur le plan comptable, mon bilan est légèrement négatif. Par contre je suis très satisfait de la manière dont j’ai joué tous les tournois par rapport à l’année dernière. Je me souviens t’avoir dit en 2013 : je ne peux pas faire mieux. Maintenant je pense que je peux jouer chaque tournoi pour le gagner. Le gros travail de Jean-Marie Vandeborne m’aide énormément dans l’analyse du jeu et de mes adversaires, ça permet d’aller beaucoup plus loin dans les tournois. Tu as d’ailleurs remarquer que j’ai deep run la plupart  des events, et dans 6 ou 7 j’ai bust juste avant la bulle. Oui je suis déçu de n’avoir pas plus de lignes Hendon mob, mais très heureux de la manière dont j’ai progressé et géré mes tournois. Là où je dois faire encore très attention, c’est sur la gestion du temps hors tournoi, et la récupération, j’ai fait beaucoup d’erreurs dans ce secteur.

10351578_646524865435643_1102046631952768596_n
Un Vegas qui restera sous le signe du progrès pour Michel

Poker Post : Qu’est-ce qui’ t’a manqué pour faire une grosse perf ?

Michel Pomaret : Pour réaliser une grosse perf, un peu de la patience d’Erwann Pecheux, un peu d’analyse de board de Davidi Kitai, d’agressivité à la Guillaume Darcourt, gagner quelques flips au bon moment, descendre ma range de resteal à 13 BB (sourire), respecter un peu plus mes adversaires.

Souvenir de Vegas où Michel se confiait sur le déroulement des compétitions

Poker Post : Quelles sont tes ambitions « pokéristiques » après ces WSOP ?

Michel Pomaret : Tu me connais, parler d’ambition au poker est anachronique. Je pense qu’il faut garder à l’esprit que c’est avant tout un jeu, et que pour gagner il faut une grande maîtrise technique et un sens aigu de la psychologie et de l’empathie. Je vais donc axer mon travail sur ces points : se faire plaisir en jouant, m’entraîner « d’arrache-pied » pour continuer à progresser, gérer les temps morts en m’occupant de ma famille et de mes amis, accepter les défaites intermédiaires en restant convaincu que mon tour viendra avec éclat.

Michel Pomaret a déjà réalisé plus de 119 000$ de gains en tournois parmi lesquels 6 lignes WSOP et une ligne EPT : http://pokerdb.thehendonmob.com/player.php?n=187909