L’avenir du poker se joue à plusieurs

by


Le tsunami Moneymaker s’est retiré, l’ouragan WPT by Canal/Bruel s’est assagi, la mode Holdem est passée. Le poker s’essouffle donc, entend-on souvent. Pourtant une nouvelle tendance rencontre un franc succès : le poker version « sport collectif ». Et si l’avenir du poker se jouait à plusieurs ? Les compétitions par équipes fleurissent que ce soit en live ou online, côté pro ou côté amateur.

Le désormais traditionnel King 5 de Winamax fait son retour en février. Les inscriptions pour l’édition 2016 sont déjà ouvertes et la compétition obéit à un rituel bien rôdé. Le succès est acquis, il s’agit d’un freeroll par équipe avec une dotation de 200 000€ dont notamment cinq packages pour le Main Event des World Series Of Poker à l’attention de la team victorieuse !

La page officielle : https://www.winamax.fr/king5king-5-2016-800322

Boa

Nous avons aussi parlé dans un article précédent de la Coupe des Nations qui se déroulera à Tanger début mars, avec une équipe de France emmené par Guillaume Darcourt tout juste auréolé de sa récente victoire au PCA Bahamas.
Enfin, la compétition par équipe prend une dimension encore plus patriote et proche d’une coupe du monde de football avec l’événement organisé par Alexandre Dreyfus qui s’était déroulé les 21 et 22 mars l’an dernier à Malte (victoire de l’Italie).
Ce jeu si individualiste est-il en train de prendre un nouveau départ basé sur l’esprit d’équipe ? Jouer ensemble, gagner ensemble, crée une émulation et force à l’excellence. On ne peut pas « spew » une épreuve collective car on est responsable alors de l’échec d’un collectif.
On peut faire le parallèle avec le sport. Dans un sport individuel comme le tennis, quelle est la compétition où le public s’enflamme le plus ? Où la tension est à son paroxysme ? Où la joie de gagner est décuplée car partagée ? La Coupe Davis. Il suffit de se souvenir de Federer et Wawrinka et de leur joie immense après leur victoire en 2014 contre la France en finale.

Joie de Roger Federer (Sui)
Joie de Roger Federer (Sui)