EPT Grand Final : Adrien Allain Chipleader à 6 joueurs restants

by

Ils ne sont plus que six, dont trois Français, sur les 1 098 participants du Main Event à 5 300 € du festival PokerStars et Monte-Carlo Casino EPT12 Grand Final. Le verdict tombera aujourd’hui, et la suite et fin de cette belle aventure monégasque sera diffusée sur PokerStars Live à partir de 14 heures.

Les six joueurs restants dans la compétition sont d’ores et déjà assurés de remporter 170 950 € et deux des trois Français toujours en lice occupent le haut du classement. Adrien Allain et Jimmy Guerrero sont au coude à coude pour la pole position, tandis que Pierre Calamusa détient le 4e plus gros stack.

Siège 1 – Jimmy Guerrero (France) 11 480 000
Siège 2 – Pierre Calamusa (France) 2 235 000
Siège 3 – Adrien Allain (France) 11 815 000
Siège 4 – Oren Rosen (Israel) 2 315 000
Siège 5 – Jan Bendik (Slovaquie) 2 625 000
Siège 6 – Asan Umarov (Kazakhstan) 2 235 000

Voici le portrait des six finalistes :

Jimmy Guerrero, 33 ans, France
Jimmy Guerrero, ancien Supernova sur PokerStars, joue principalement en cash game mais a également obtenu de bons résultats sur des tournois multi-tables et figure parmi les habitués du circuit France Poker Series. La compagne de Guerrero Thi Xoa Nguyen a réalisé un beau deep run sur le Main Event EPT, se classant 14e pour 47 980 €. Le couple s’est rencontré à une table de cash game en 2012 et Guerrero était impressionné par Nguyen qui avait 5 000 € devant elle. Il s’est dit : « Il faut que je sache qui est cette fille ! ». Le duo d’enfer est maintenant fiancé et ils déménageront à Londres plus tard cette année afin de se concentrer sur les cash games – au casino Grosvenor Victoria Casino, qui accueillait auparavant l’EPT Londres. Guerrero affiche au compteur un seul gain sur le Main Event EPT à ce jour : une 76e place à l’EPT100 Barcelone pour 13 900 €. Son plus beau résultat en live avant aujourd’hui est sa 30e place pour 29 990 € lors du Partouche Poker Tour Grand Final 2012 à Cannes.

Jimmy Guerrero / Copyright PokerStars
Jimmy Guerrero / Copyright PokerStars

Pierre Calamusa, 27 ans, Grenoble, France
Calamusa a découvert le poker alors qu’il était encore adolescent. Fils de prof, il commence à jouer en ligne et se choisit pour nouveau hobby de petites parties de poker NL entre amis. Il fait quelques dépôts à 50 € en ligne et seulement six mois plus tard, élève sa bankroll à 20 000 €, somme qu’il consacre pour payer ses frais de scolarité à la Toulouse Business School. Cependant, il abandonne ses études un mois après la rentrée pour se concentrer sur le poker. Après des hauts et des bas dans sa carrière, il perd l’intégralité de sa bankroll en 2011. Une 3ème place sur le High-Roller des EFOP à l’Aviation Club de France le remet en selle. Calamusa, ancien candidat de l’émission de TV La Maison Du Bluff 5, est maintenant considéré comme une étoile montante de la scène du poker français. Ses places payées en live incluent une 4e place sur le High Roller FPS4 Cannes pour 15 440 €, une 39e lors du Main Event EPT12 Dublin en février pour 13 200 € de plus et une victoire sur un open de poker dublinois pour 70 000 € en septembre 2015.

Pierre Calamusa
Pierre Calamusa

Adrien Allain, 29 ans, Rennes, France
Le jeune Breton Adrien Allain avoue se sentir « super bien et a l’impression de vivre un rêve éveillé » en allant aussi loin sur le Main Event de l’EPT Grand Final. Il a est arrivé vendredi dernier avec sa petite amie Laura, qui a malheureusement dû quitter le Rocher mais continue à le suivre sur le streaming et à l’encourager. Son meilleur ami n’est autre que Paul Francois Tedeschi, qui a fini 25e pour 26 850 €. Allain est né et a grandi à Rennes, en Bretagne mais vit actuellement à Londres. Il a découvert le poker en 2009 en gagnant 190 € online en cash game au cours d’une soirée entre amis. Immédiatement piqué par la curiosité, il se passionne pour le poker et sévit aussi bien en ligne qu’en live. Il a perfectionné son jeu lorsqu’il était en convalescence après une opération chirurgicale de la main. Lui qui aura 30 ans le mois prochain, affiche déjà plus de 1,6 million de dollars de gains sur des tournois live. Il a remporté le WPT Amnéville en 2011 pour 336 133 € et l’APT Macao en 2009 pour un montant équivalent à 391 580 $. Son plus beau résultat EPT à ce jour est une 4e place sur le Side NL à 2 000 € de l’EPT7 Sanremo. Cette saison, il est également entré dans l’argent dans trois festivals EPT, à Dublin, Prague et Barcelone. Adrien Allain a eu un très joli geste en se levant de table à la fin du Jour 4, après avoir pris une petite photo souvenir de son sac de jetons. Il a checké l’Italien Iacobo Brandi, précédemment assis à droite, qui a eu la mission difficile à la reprise d’être short stack de 226 000. Brandi a terminé 28e aujourd’hui pour 22 740 €.

Adrien Allain
Adrien Allain

Oren Rosen, 39 ans, Ramat Gan, Israël
Avant l’EPT12 Grand Final, Oren Rosen avait amassé 50 840 $ de gains sur des tournois live et se trouvait tout juste dans l’All Time Money List d’Israël. Cependant, il a maintenant la garantie de tripler ses gains en tournois en atteignant la table finale. Trois autres joueurs en provenance d’Israël sont déjà parvenus sur une table finale EPT auparavant mais il n’y a pas encore eu de champion israélien. Eyal Avitan a failli soulever le trophée de l’EPT6 Prague, pour finalement de contenter de la deuxième place en laissant la victoire à Jan Skampa. Rosen est originaire de Ramat Gan, à l’est de Tel-Aviv. Il a déjà gagné un trophée cette saison, en remportant le Turbo Event à 600 $ du PCA 2016, pour 15 720 $. Les autres résultats notables de Rosen ont été établis dans le royaume du poker en ligne. Il a remporté des titres SCOOP et Sunday Warm-Up et a également atteint des tables finales sur le Super Tuesday et le Sunday Million.

Rosen
Rosen

Jan Bendik, 51 ans, Slovaquie
Actuellement numéro 1 sur l’All Time Money List slovaque, Bendik a absolument dominé la course au titre de Joueur de l’Année au cours de la saison 9. La plupart de ses points cette saison ont été marqués sur des tournois annexes. Il a gagné trois side events à 1 000 € et a inscrit de beaux deep runs sur six de plus. Son plus gros gain en cash, qui lui a valu plus de 60 000 €, était sa victoire sur un No Limit à 1 000 € à Deauville. Néanmoins, ce qui lui a véritablement permis de prendre la tête est dû à sa victoire sur le NL Turbo à 1 000 € à Monaco. Cet habitué de l’EPT fait le cricuit depuis huit ans et co-détient une poker room à Kosice, la 3e plus grande ville de Slovaquie, près de la frontière ukrainienne. Le poker a été fructueux puisqu’il a moissonné plus de 2 million d’euros en tournois live, y compris une 5e place sur l’EPT8 Sanremo pour 170 000 €, une place de runner-up sur le High Roller EPT10 Prague Eureka et une 6e place à l’EPT7 Prague. Il joue aux cartes depuis son enfance mais a goûté au poker en 2001 lorsqu’il découvre le poker fermé. Il s’est tourné vers le Texas Hold’em il y a dix ans environ et a rencontré son premier succès assez rapidement, en finissant deuxième des Masters Classics of Poker 2006 à Amsterdam, pour 97 000 €. Il est le premier Slovaque à avoir réussi à se hisser trois fois sur des tables finales Main Event EPT.

Bendik
Bendik

Asan Umarov, 38 ans, Kazakhstan – Qualifié PokerStars Spin & Go
Umarov a inscrit son nom dans les livres d’histoire en tant que tout premier finaliste originaire du Kazakhstan sur un Main Event EPT. Il est également le dernier qualifié Spin & Go en lice dans le tournoi, après avoir remporté son package à 9 000 € lors d’une promotion spéciale PokerStars à 10 €. 120 joueurs ont remporté leur séjour pour Monaco par le biais de cette offre exceptionnelle et sept d’entre eux ont fini dans l’argent, collectant 163 330 € en gains cumulés. Umarov travaille pour le site de news kazakh SportPokerKz et vit à Almaty. Avant cette Grande Finale, il affichait seulement deux ITM en live à son palmarès, avec un total de 4 155 $ de gains, y compris une 5e place pour 2 400 $ dans sa ville natale pour la Kazakhstan Poker Cup à 300 $.

Umarov
Umarov

Au total, 1 098 joueurs ont pris part à ce Main Event cette année (deux fois plus que la saison dernière), avec 76 nations représentées dans ce field géant. Il s’agit d’un record dans l’histoire de l’EPT Grand Final depuis la toute première saison à Monaco. Les 159 meilleurs joueurs vont se partager le prize pool de 5 325 300 €. Des sommes à six chiffres seront attribués aux sept plus endurants tandis que le cash min sera de 8 890 €.