EPT Grand Final Monte Carlo, victoire de Jan Bendik, Adrien Allain Runner up !

by


Le verdict est tombé sur le Main Event à 5 300 € du festival PokerStars et Monte-Carlo®Casino EPT12 Grand Final qui a réuni 1 098 participants pour un prize pool total de 5 325 300 € et c’est le Slovaque Jan Bendik qui offre à la Slovaquie sa première victoire sur un Main Event EPT, en s’imposant face au Français Adrien Allain au terme d’un heads up épique. Bendik remporte le titre de champion, le trophée EPT et le premier prix de 961 800 €.

Champion : Jan Bendik, Slovaquie,  961 800 €
2e : Adrien Allain, France, 577 800 €
3e : Jimmy Guerrero, France, 406 850 €
4e : Asan Umarov, Kazhakstan, Qualifié PokerStars Spin & Go, 305 660 €
5e : Pierre Calamusa, France, 233 800 €
6e : Oren Rosen, Israël, Joueur PokerStars 170 950 €

13116525_1033875820025348_7413921503780152097_o

Retour sur le déroulement de la table finale à six joueurs qui a débuté vendredi à 13 heures dans la Salle des Etoiles du Sporting, Monte Carlo, une fois la présentation de Joe Stapleton effectuée sous les applaudissements du public venu supporter en masse les trois mousquetaires du poker tricolore toujours en lice.

Le premier sortant est l’Israëlien Oren Rosen, qui prive son pays d’une première victoire sur un Main Event EPT. Avec des titres SCOOP et Sunday Warm-Up et des tables finales sur le Super Tuesday et le Sunday Million, Rosen endossera un joli chèque de 170 950 € pour sa 6e place.

Ancien pensionnaire de La Maison Du Bluff Saison 5, Pierre « LeVietF0u » Calamusa bénéficie de quelques coups de chance. Le Grenoblois fait all in au bouton avec deux cœurs QJ. Payé par Bendik qui défendait sa grosse blind avec AhKs, le flop 3c4h7h apporte alors un peu d’espoir au jeune prodige français. La turn 5d et la rivière 6d permettent aux deux joueurs engagés de spliter le pot.

Ayant frôlé l’élimination sur la main précédente, Calamusa ouvre au cut-off à 240K avec une paire de rois servie. Bendik paie avec Ad6d et Umarov défend sa blind avec 8d7h. Sur le flop 6s6hJs, Calamusa c-bet à 300K et se fait payer par Bendik, qui prend l’initiative à la turn 5s en ajoutant 500k au centre de la table. « LeVietF0u » part à tapis, immédiatement payé par le Slovaque qui se réjouit d’avoir fait brelan. Deux cartes seulement peuvent sauver Calamusa et la bouée de sauvetage qu’il espère tant prend la forme du Ks, remettant en selle le Français.

Plus tard dans l’après-midi, Calamusa part à tapis avec Ah4c. Allain n’hésite pas à suivre avec AJ à carreaux en main. Le board JhTs9cKd5s scelle le destin de Pierre Calamusa, qui sert la main à son bourreau avant de quitter le terrain de jeu à la 5e place pour 233 800 €, sa plus belle performance depuis ses débuts sur le circuit et sa 4e ITM sur un Main Event EPT, après sa 39e place à l’EPT Dublin en février dernier pour 13 200 €.

Jimmy Guerrero
Jimmy Guerrero

Quelques minutes après la sortie de Pierre Calamusa, c’est au tour d’Asan Umarov de tirer sa révérence, inscrivant néanmoins son nom dans les livres d’histoire en tant que tout premier finaliste originaire du Kazakhstan sur un Main Event EPT. Le dernier Qualifié Spin & Go de la compétition – après avoir remporté l’un des 120 packages Monaco à 9 000 € attribués lors d’une promotion spéciale à 10 € sur PokerStars – termine 4e et mutiplie son investissement initial par 30 000 pour 305 660 €, ajoutant également une troisième ITM à son palmarès en live.

Un peu plus dans l’après-midi, un magnifique coup de poker se joue entre Jimmy Guerrero et Adrien Allain. Après une ouverture à 300K d’Allain avec 9 et 6 à carreau, Guerrero porte les enchères à 850K avec AdQh. Adrien ne se laisse par intimider et opte pour un 4-bet à 1,8 M. Après deux minutes de réflexion, Guerrero suit. Au flop 10-4-J à cœur, Allain poursuit son histoire et place 1,5 M devant lui, vite payé par Guerrero. Les deux chipleaders checkent la turn 4c. Voyant la rivière 4d, Allain ne lâche pas son bluff et pose un triangle rouge devant lui avec 5,65 M et sa main hauteur 9. Analysant le coup pendant plusieurs minutes, Guerrero envisage vraiment de faire un call héroïque et se résout finalement à coucher sa main, ratant l’occasion d’éliminer Allain et renonçant à passer chipleader massif sur la table finale.

Jimmy Guerrero, anciennement Supernova sur PokerStars, atteint la 3e marche du podium. A 33 ans, cet habitué du circuit France Poker Series a disputé son dernier coin flip face à son compatriote Adrien Allain. Dans une bataille de blinds, Guerrero ouvre à 350K avec une paire servie de 2 et assiste au 3-bet du Breton à 1 150K. Guerrero finit par défendre sa mini-paire à hauteur de 5 millions. Allain paie instantanément le tapis demandé. Le tableau 3hQdJh6D10c donne l’avantage à Allain. Fair play, Guerrero serre la main de son adversaire et rejoint sa compagne Thi Xoa Nguyen dans le public, elle qui a réalisé un beau deep run sur le Main Event EPT, en se classant 14e pour 47 980 €.

13112804_1033704083375855_286788848254068451_o

Guerrero quittera la Principauté avec 406 850 € pour se consoler d’échouer si près du titre et son deuxième gain sur un Main Event EPT après sa 76e place à l’EPT100 Barcelone pour 13 900 €.

Le heads-up opposant Adrien Allain à Jan Bendik démarre sur des blinds 80k/160k/25k. Les deux derniers hommes du field de 1 098 combattants étaient au coude à coude avec des tapis de 15 985 000 et 16 720 000 respectivement.

Vers 21 h 30, l’ultime confrontation se produit sur la table finale. Adrien Allain relance à 525 000 avec une paire de 8 servie. La réponse de Jan Bendik ne se fait pas attendre. Il 3-bet à 1 650 000 avec sa paire de 10 servie. Call d’Allain. Le flop Ah8c4s livre un brelan pour le Français. Bendik choisit de miser 1 600 000, suivi par Allain. La turn est le Th, donnant à Bendik un brelan supérieur et cette fois-ci, il décide de checker. Au tour d’Allain de miser 1,5 million. Bendik surenchérit à 4 250 000, de nouveau suivi par Allain. La rivière est le 3d, qui ne change rien au dénouement du match France-Slovaquie. Bendik fait alors all in. Allain paie dans la seconde. La croupière retourne alors les cartes des deux duellistes, ruinant les espoirs du jeune Breton de devenir le 10e vainqueur français sur un Main Event EPT alors que Bendik qui obtient son premier titre EPT.

13123370_1033822666697330_8830257366864585198_o

Actuellement numéro 1 sur l’All Time Money List slovaque, Bendik, 51 ans, avait dominé la course au titre de Joueur de l’Année au cours de la saison 9. Il vient d’atomiser son record personnel en encaissant 961 800 €. Cet habitué de l’EPT fait le circuit depuis huit ans et co-détient une poker room à Kosice, la 3e plus grande ville de Slovaquie, près de la frontière ukrainienne. Il a moissonné plus de 2 millions d’euros en tournois live, y compris une 5e place sur l’EPT8 Sanremo pour 170 000 €, une place de runner-up sur le High Roller EPT10 Prague Eureka et une 6e place à l’EPT7 Prague. Il joue aux cartes depuis son enfance mais a goûté au poker en 2001 lorsqu’il découvre le poker fermé. Il s’est tourné vers le Texas Hold’em il y a dix ans environ et a rencontré son premier succès assez rapidement, en finissant deuxième des Masters Classics of Poker 2006 à Amsterdam, pour 97 000 €. Il est le premier Slovaque à avoir réussi à se hisser trois fois sur des tables finales Main Event EPT. En s’imposant face au Français Adrien Allain, il offre à la Slovaquie sa première victoire sur un Main Event EPT.

Le jeune Rennais Breton Adrien Allain aura 30 ans le mois prochain, et ajoute à son palmarès 577 800 € de plus au 1,6 million de dollars de gains sur des tournois live. Il a remporté le WPT Amnéville en 2011 pour 336 133 € et l’APT Macao en 2009 pour un montant équivalent à 391 580 $. Son plus beau résultat EPT jusqu’à ce jour était une 4e place sur le Side NL à 2 000 € de l’EPT7 Sanremo. Cette saison, il est également entré dans l’argent dans quatre festivals EPT, à Dublin, Prague, Barcelone et Monaco ce soir, où il récolte 577 800 € pour sa place de runner-up.

Au total, 1 098 joueurs ont pris part à ce Main Event record cette année (deux fois plus que la saison dernière), avec 75 nations représentées dans ce field géant, y compris 188 Français (17 %). Il s’agit d’un record dans l’histoire de l’EPT Grand Final depuis la toute première saison à Monaco. Les 159 meilleurs joueurs se sont partagés le prize pool de 5 325 300 €. Des sommes à six chiffres ont été attribués aux sept plus endurants tandis que le cash min était de 8 890 €.

Rendez-vous à Barcelone du 16 au 28 août pour l’étape inaugurale de l’EPT Saison 13, qui on l’espère vous portera chance à tous !