WSOP 2016, Grégory Chochon, un « brin » de French Touch

by

Lorsqu’il y a quelques années, on aurait pensé voir un français dans les têtes pensantes des décideurs des Championnats du Monde de poker, tous les professionnels du secteur auraient souri. Et pourtant, c’est bien une certaine French Touch qui a « frappé » les esprits depuis maintenant de longs mois à Las Vegas : WSOP 2016, Grégory Chochon, un « brin » de French Touch

Avant que ne débutent les WSOP 2016 à partir du 31 mai à Las Vegas, nous avons décidé de nous entretenir avec Grégory Chochon, Directeur des World Series of Poker au sein du groupe Caesars Interactive Entertainment

Fabien Richard : Les WSOP 2016 approchent à grands pas, tu te sens stressé ? Tu es impatient ? As-tu des certitudes ou des doutes pour cette nouvelle saison ?

Grégory Chochon : Un petit peu de tout ça ! Impatient car nous travaillons depuis des mois et nous sommes curieux de voir les retombées de tous nos changements et évolutions. Il faut toujours rester prudent car de nombreux facteurs que nous ne maitrisons pas peuvent faire varier la participation. Mais nous avons hâte que cela commence, notamment avec le Colossus II (22,374 inscriptions au Colossus en 2015…)

Fabien Richard : Tu es maintenant en place depuis quelques années à Las Vegas, la French Touch a-t-elle apporté des changements dans le quotidien du fonctionnement des WSOP ? As-tu apporté une différence qui fait que la qualité de ton travail apporte un « plus » ?

Grégory Chochon : Ce serait très prétentieux de penser qu’un français puisse révolutionner les WSOP ! Mais je suis un amoureux des WSOP, de leur histoire, et de ce qu’ils représentent. C’est l’origine du poker et je suis fasciné par toutes les anecdotes que j’entends tous les jours autour des WSOP. En revanche, j’essaie au quotidien d’apporter des nouvelles idées, de la fraicheur et de l’enthousiasme ! La majorité des équipes travaillent sur cet évènement depuis près de 10 ans, j’ai donc parfois une visions différente. Ty Stewart a fait plus pour le poker live et les WSOP que n’importe qui dans le monde. C’est un visionnaire et c’est un plaisir de travailler à ses côtés et de pouvoir contribuer à ma manière à ce qui se fait de mieux dans le poker.

5fff805c37

Fabien Richard : Tes trois grands objectifs pour ses WSOP 2016 ?

Grégory Chochon : Avec tous les changements, je pense que nous souhaitons avant tout que les joueurs prennent encore plus de plaisir à participer aux WSOP. Les WSOP doivent rester un plaisir et un rêve avant tout. Une hausse de la participation dans les tournois phares serait incroyable alors que tous les autres tournois dans le monde sont plutôt en stagnation. Le dernier objectif serait qu’un français décroche un bracelet en 2016, que je puisse lui remettre et entendre la Marseillaise ! Sans oublier que tu puisses faire une belle vidéo de tout cela !

Fabien Richard : La mode actuelle en France, c’est la publicité comparative. Même sans te comparer aux autres, quels sont les plus qu’aucun autre tour ou aucune autre organisation d’events poker ne pourra jamais apporter comme les WSOP ? Avez-vous encore des idées pour révolutionner le secteur ?

Grégory Chochon : Honnêtement, j’ai participé de près ou de loin à la plupart des grands tours dans le monde. Les WSOP sont incomparables. Dans la majorité des cas, c’est comme comparer la Ligue 1 et la Ligue des Champions. L’organisation se rapproche plus d’une convention que d’un tournoi de poker ! Les joueurs sont toujours dans l’attente de l’excellence quand on parle des WSOP, et ils ont raison. Ils sont au centre de toutes nos discussions et de nos changements. Il arrive souvent que nous fassions des changements pour les joueurs qui ne sont pas en notre faveur, mais c’est notre devoir. C’est un peu comme l’équipe de France, tout le monde a son avis ! Aux WSOP c’est sur tel ou tel tournoi, structures, payout, changements… Et il est impossible de prendre des décisions qui satisfassent tous les types de joueurs. A nous de prendre en compte l’avis de tous et de proposer une offre adaptée à chacun. L’an dernier, des joueurs étaient déçus du prix de la 1ere place du Colossus, même si nous avirons respecté notre tableau de paiement. Nous avons donc décidé de garantir 1 Million de dollars au gagnant. Il en est de même pour le changement de fournisseur des cartes, l’heure de démarrage des tournois… Nous sommes à l’écoute.

Grégory Chochon

Fabien Richard : Une journée idéale au RIO pendant les Championnats du monde c’est quoi ? Et une journée off pendant les Championnats du Monde au RIO ?

Grégory Chochon : Après le meeting matinal et le pseudo « café » américain en compagnie de Fabien Richard (sourire), le tournoi de 11h00 avec plusieurs milliers de joueurs… Puis celui de 15h00 avec les plus grandes stars. Enfin, une belle table finale avec de nombreux spectateurs et un joueur débutant qui gagne un bracelet ! Une journée Off pensant les WSOP ? Cela n’existe pas ! Qui est assez fou pour organiser 6 semaines de tournois non-stop !