Florian Decamps debriefe ses premiers mois sous les couleurs de Winamax

by

Florian « 1flip 2win » Decamps a été le vainqueur de la Top Shark Academy 2015 lui permettant d’intégrer le Team Winamax pendant un an. Si une telle victoire peut vous donner de l’assurance dans son jeu, elle peut également par la suite se transformer en une pression difficile à gérer, en particulier lorsque les résultats vous fuient alors que les regards sont tournés vers vous. Le joueur raconte son expérience sur le blog de Winamax. Extraits.
Florian Decamps / Copyright Winamax
Florian Decamps / Copyright Winamax

« L’année 2016 avait pourtant très, très bien commencé : j’avais gagné le privilège de faire partie d’une des meilleures équipes de poker au monde, et de côtoyer le gratin de la planète poker pendant les douze mois à venir. Mais c’est pourtant à partir de ce moment-là que la période noire a commencé. Tout d’abord avec la bulle à l’EPT Dublin, mon premier au sein du Team Winamax. Puis : la dégringolade.

Cette petite erreur que je fais à dix places de l’argent à Dublin m’aura beaucoup appris. La frustration de la bulle, surtout en live (qui plus est dans un gros tournoi), provoque un  sentiment d’impuissance que je n’avais jamais connu auparavant. C’est là que j’ai commencé à prendre de travers le bonheur qui m’arrivait : j’ai commencé à jouer pour les mauvaises raisons. Au lieu de prendre du plaisir en jouant, je me suis mis une pression supplémentaire à cause de mon nouveau logo « Team Pro » et du sigle « W » désormais affiché en permanence sous mon pseudo en ligne. Puis, début mars est venu Paris avec la finale du WiPT (aucune perf), et les Winamax Series (pareil). »

La suite sur le blog de Winamax