Michel Cohen : « Aller à Cannes, pour prendre du plaisir autour de la table »

by

Michel Cohen est la figure de proue des « Entrams », un groupe de joueurs parisiens qui fréquentait l’Aviation Club de France. Ces Livetards ont décidé d’organiser, pour la deuxième fois, un festival de poker à Cannes du 20 au 22 octobre prochain. Entretien avec le « Boss ». 


Raconte-nous la genèse de ce deuxième festival qui va être organisé au Casino Barrière Cannes Le Croisette du 20 au 22 octobre prochain.

La fermeture de nombreux cercles parisiens et surtout de l’Aviation Club de France a créé une forme de frustration chez beaucoup de joueurs. En avril 2017, avec un groupe de joueurs, nous avons eu l’idée d’organiser une première édition du tournoi « Entrams » au Casino Barrière de Deauville avec un Buy-in à 1000 euros. Ce fut une superbe expérience. Nous avons eu envie de remettre le couvert mais cette fois-ci, sur la Côte d’Azur. Nous avion songé à un moment à Monaco mais les délais étaient trop courts pour organiser l’événement. Alain Fabre, le directeur du Casino de Cannes Le Croisette a été séduit par ce projet et fut rapidement partant. C’est Apo Chantzis, qui s’est chargé d’établir la structure et qui organisera ce festival. C’est un gage de qualité. Il y aura un Main Event à 1000 euros et un High Roller à 2000 euros. 60 joueurs m’ont déjà confirmé leur présence. L’affluence sera au rendez-vous, j’en suis sûr. Ce festival est évidemment ouvert à tous.


Quel est l’état d’esprit qui règne au sein des « Entrams » ?

Les joueurs qui font partie de ce groupe ne se mettent pas en péril financièrement. Ils gardent une forme de bonne humeur et viennent avant tout pour prendre du plaisir à la table. Il règne un excellent état d’esprit au sein de ce groupe, c’est un peu comme une famille. Ce groupe se veut apolitique et areligieux. Nous nous moquons aussi de l’orientation sexuelle des joueurs. Bref, la philosophie, c’est la tolérance et l’ouverture. Le but est de passer un bon moment. Le poker est un jeu vraiment fédérateur.

Par ailleurs, il n’existe jamais de tension à la table liée à l’enjeu financier. Parmi nous, on compte de nombreux chefs d’entreprise. Plusieurs membres des Entrams sont aussi des joueurs de table (Balck Jack, roulette…). Les casinos font donc une bonne affaire lorsqu’ils nous accueillent (rires).


Quel est le niveau de poker des Entrams ?

Les Sharks peuvent trembler ! Notre groupe compte beaucoup d’excellents joueurs. Lors du dernier PokerStars Festival Lille, la plupart des tables finales de tournois comptaient plusieurs membres des Entrams. Parmi les joueurs qui composent ce groupe, je pourrai citer Laurent Polito, Arnaud Peyroles, Jean Coja, Franck Kalfon ou Florence Allera, qui ont multiplié les performances ces dernières années. La liste est loin d’être exhaustive. La jeune génération de joueurs online ne nous fait pas peur.

Les clubs de jeux sont de retour dans la capitale en 2018. Tu attends ça avec impatience ?

Effectivement, je pense que ça va faire du bien au marché parisien dont l’offre est aujourd’hui sous-dimensionnée par rapport à la demande. Les clubs sont aussi très contents de savoir que j’existe. Je suis contacté en ce moment par des casinotiers qui aimeraient bien que notre groupe vienne jouer dans leur futur club.