« Will Ow, Levez-vous ! »

by

Tel un condamné qui monterait à l’échafaud, actuellement William « Will Ow » Payen, Président de la Ligue Française de Poker, a le droit à ses petites accusations et à son moment de gloire : certaines et certains veulent le voir terminer sur le bûché tel un hérétique, ou le guillotiner en place publique. Mais le motivé créateur de la fameuse LFP joue le rôle d’accusé tout autant que celui d’avocat en acceptant de répondre à nos questions, « Will Ow, Levez-vous ! »

PokerPost : Rappelons déjà qui se « cache » derrière Will Ow, pseudo sous lequel tous les amateurs de poker te connaissent et pourquoi un beau matin, il y a quelques années, tu as eu l’idée de la LFP ?

William Payen : Il y a de ça 11 ans avec mes amis d’enfance passionnés de tarot et de Risk, nous avons pris de plein fouet la vague déferlante du poker.

Nous avons alors décidé de monter une association pour partager notre passion et progresser avec de nouvelles personnes. Au bout de trois ans, après avoir fait le tour des fédérations en place, nous avons décidé de créer la ligue IDF, qui rapidement, rejoint par des clubs de beaucoup plus loin, s’est vue renommée LFP.

Après au moins 04h00 par jour et 7j/7 de travail depuis le départ, après minimum 20 000 kms par an parcourus, après de nombreuses relations de confiance mises en place avec tous nos partenaires historiques, après la construction d’une table télévisée, nous sommes arrivés à la saison 8, avec à peu près 2600 licenciés.

Rien que sur la saison 7, j’ai ramené plus de 30 000€ de dotations, plus de 25 000€ de budget publicitaire, plus de 15 000€ de gratuité diverses, quand les adhésions à elles seules ne nous ramèneront que 38 000€.

Cette saison dernière, je parcourais 40 000 kms avec mon véhicule personnel, et je couvrais bénévolement, car on l’oublie souvent, mais mon métier initial est journaliste, les trois plus grands tournois européens dans lesquels a évolué le Champion de France.

PokerPost : Après des jours entiers et des nuits entières, tout à coup, après plusieurs années, tu te réveilles il y a peu et tu comprends que tu es devenu le mouton que les loups cherchent à dévorer, quelle a été ta première réaction ?

William Payen : Ma première réaction est de penser que l’affaire va se tasser car ce ne sont que des diffamations et mensonges vilipendés par des personnes jalouses. Au départ je décide donc d’ignorer tout ça, car cela fait déjà plus de deux ans et demi que cela dure, avec  par exemple celui d’un bonimenteur de bloggeur qui se sert de moi pour essayer d’exister ou le fait que plusieurs personnes se servent de moi comme d’un défouloir par jalousie et frustration.

PokerPost : Les accusations tombent sur toi, tu te sens acculé et comme tout homme, tu as dû te questionner ? Ne regrettes-tu pas certains partenariats, comme par exemple celui avec Nicolas Dervaux, qui a pu poser des questions avec la connexion LFP/L’Antrechoc ? Ne penses-tu pas que la présence de certaines personnes autour de toi a pu poser des questions sur la crédibilité de la Ligue ?

William Payen : Accuser les gens est une chose, prouver qu’ils sont coupables en est une autre, mais je ne me suis jamais senti acculé, car innocent, et jamais aucune preuve factuelle n’a été produite.

Je ne regrette pas de partenariat en particulier, bien que mes actions et la Ligue aient participé à la pérennité commerciale de certaines sociétés, avouons le…

Je pense maintenant que mes choix dans la sélection des gens qui m’entourent à la Ligue ont définitivement pesé sur notre fonctionnement, j’ai été trop laxiste, trop accessible dans le but de réunir l’ensemble de la communauté derrière une même bannière. Je me rends compte maintenant que ce milieu est truffé de personnes nombrilistes et opportunistes, et que cette utopie que j’avais est impossible.

PokerPost : Une fois que tu t’es posé ses questions, que tu as fait le bilan +/-, tu fais un constat ? Lequel ? Te sens-tu piégé ? Jugé sur la base de mensonges ? Trahis par ceux à qui tu faisais confiance ? Quels furent tes premiers sentiments ?

William Payen : J’ai fait les constats et ce que beaucoup oublient ceux sont les neufs dernières années, l’expansion incommensurable de la Ligue, tous ces faits se déterminent par la plus belle saison jamais organisée, un contrat de sponsoring mirobolant et une activité médiatique et associative extraordinaire.

Oui, j’ai été piégé par des arrivistes qui ont profité de ce que j’ai créé et qui me salissent pour récupérer mon travail et mes bilans. Effectivement, ils ont trahi ma confiance et ma gentillesse.

PokerPost : Après le premier crochet dans la mâchoire, quel fut la réaction du « boxeur/combattant » que tu es ? Tu as décidé de réagir de suite ? De façon épidermique ? De façon plus intelligente que les accusateurs ? Tu as décidé de te placer en victime ou en défendeur de ton bilan au sein de la LFP ?

William Payen : J’ai décidé au départ avec mon équipe de ne répondre que par la voie officielle et par du factuel, car ils n’ont aucune preuve et ne font que jeter des suspicions et des rumeurs pour mieux m’éclabousser. Il n’est pas très difficile de répondre de façon intelligente car mes accusateurs se décrédibilisent eux-mêmes par les actions qu’ils mènent en réalisant un vrai travail d’endoctrinement.

Malheureusement certaines personnes plutôt que de ce rappeler du passé et de regarder les actions réalisées, préfèrent écouter le doux chant des mensonges dans une société où le sensationnel occupe les heures perdues.

Je suis un combattant, ce n’est pas un crochet mais 21 rounds où je vais les pilonner, et ceux durant les trois prochaines années de ma vie, ils devront répondre à l’irrespect dont ils se sont rendu coupables, leur diffamation, leurs mensonges, et surtout à leur trahison pour ce que je connais.

PokerPost : Penses-tu que tout cela ne va pas conduire à l’explosion de la LFP ou à sa dissolution sur le long terme ? En ressens-tu une haine envers les détracteurs de la LFP ? Regrettes-tu certains choix aujourd’hui et changerais-tu certaines choses si tu devais faire machine arrière ? Finalement le poker amateur était-il assez mature pour être géré de la sorte ?

William Payen : Je pense que la LFP a déjà beaucoup pâtie des actions extrêmement négatives et nuisibles de ces personnes qui feraient tout pour exister et essayer de récupérer notre héritage. Je pense aussi que cela nuit à tout le monde, et surtout au poker associatif en général. Si je pouvais faire machine arrière je serais beaucoup moins utopiste. Je ferai tout ce qu’il faut comme je l’ai fait en sacrifiant les 9 dernières années de ma vie pour que la LFP perdure et continue derrière moi.

Je pense que le poker amateur vit aujourd’hui ses plus sombres heures, et quand la fédération la plus démocratique et la plus transparente est attaquée, on pourrait se poser la question de savoir à qui profite le crime ?

PokerPost : Comment vois-tu demain ? Ou souhaites tu mener la lutte si demain tu stoppes la LFP ? Que penses-tu apporter que quelqu’un d’autre n’apporte pas aujourd’hui dans ce monde parfois si obscure ?

William Payen : J’ai beaucoup de projets qui n’ont rien à avoir avec la LFP et comme prévu c’est ma dernière année. Je suis le seul à mettre des streaming de qualité dans des conditions précaires et à des tarifs extrêmement abordable. On peut même à l’avenir envisager des tables TV pour les associations ou les casinos à modestes moyens.

J’ai été dans ma vie tour à tour animateur radio, animateur TV, directeur de label, agent/manager d’artiste, organisateur évènementielle, je n’ai pas besoin de la ligue ni même du poker et je n’ai aucune frayeur pour mon avenir.

PokerPost : Dernière question, finalement, William Payen, vrai gentil aux vraies faiblesses qui a été trop à l’écoute ou vrai malin qui aura surfé sur la vague du poker amateur ?

William Payen : Finalement William Payen qui a rêvé un jour de réunir une grande communauté sous un prétexte quelconque pour passer du bon temps et qui aurait fonctionné au contraire de nos Etats de façon démocratique et transparente et où l’humain aurait été égal.

Nous donnons bien évidemment un droit de réponse à toute personne souhaitant réagir aux propos de William Payen afin de confronter les avis et les positions, et cela dans un but d’équité et de neutralité !