Partouche: exercice en légère progression

by

L’activité annuelle des casinos Partouche a progressé de 0,4% à 406,9 millions d’euros, l’exploitant français se félicitant notamment du succès de son établissement en plein air de La Ciotat (Bouches-du-Rhône), ouvert cet été.

« Le deuxième semestre a permis de rattraper la première moitié de l’année, marquée par un environnement et un calendrier moins favorables », a souligné à l’AFP Fabrice Paire, président du directoire.

Le quatrième trimestre a ainsi vu son activité bondir de 6%, à 102 millions d’euros, tandis que le Produit brut des jeux (PBJ, soit la différence entre les mises des joueurs et leurs gains), progressait de 5,2%, à 172 millions d’euros.

Lors de ce dernier trimestre, « le groupe a notamment bénéficié du grand succès rencontré par ses casinos récemment transférés », ceux de Cannes (Alpes-Maritimes) et La Ciotat.

L’établissement de La Ciotat, inauguré en juin, est unique en son genre et dispose d’une immense terrasse dédiée aux tables de jeux et aux machines à sous, permettant de jouer (et de fumer) en plein air.

« On a eu des pointes de fréquentation quatre fois plus élevées que dans l’ancien établissement de La Ciotat. Et ce qui est très intéressant c’est l’arrivée d’une nouvelle clientèle, plus jeune, qui n’était jamais venue dans un casino », relève Fabrice Paire.

A Cannes, le nouveau casino Partouche a emménagé fin juin dans un lieu plus central, à l’hôtel 3.14, qui dispose d’un toit-terrasse également aménagé avec des tables de jeux.

Le groupe publiera le 30 janvier ses résultats annuels. En 2015/2016, son bénéfice net s’était établi à 11,1 millions d’euros, contre 2 millions lors de l’exercice 2014-2015 qui avait marqué son redressement après six exercices déficitaires.