Un nouveau souffle pour le poker en France en 2018 ?

by

Très en vogue durant la décennie 2000, le poker a connu ces dernières années une phase de déclin relatif. L’année 2018 pourrait être celle du renouveau et d’un second souffle. L’ouverture des clubs de jeux à Paris, la multiplication de l’offre Live à travers la France et le partage des liquidités à l’échelle européenne pourraient bien susciter un nouvel élan. Explications.

Lors du MegaStack de la Grande Motte en octobre dernier, plus de 2000 joueurs

Dans les années 2000, le poker était à la mode. Chaque week-end, des milliers de joueurs à travers la France tapaient le carton. Les tournois français aux droits d’entrées colossaux rassemblaient les meilleurs joueurs de la planète comme sur les Partouche Poker Tour. Des émissions de télévision étaient même consacrées au poker. On se souvient par exemple des célèbres WPT qui étaient retransmis sur Canal Plus avec les stars américaines du poker. Une multitude de magazines étaient en vente en kiosque. C’était ce que l’on a appelé l’âge d’or du poker.

Et puis une phase de déclin s’est engagée depuis 5 ans environ avec la fermeture de nombreuses rooms online et l’essoufflement de l’effet de mode. Les rapports successifs de l’ARJEL ont montré trimestre après trimestre une baisse de l’activité du Cash Game online. Mais 2018 pourrait être l’année du renouveau et d’un second souffle pour le poker avec le partage des liquidités au niveau européen avec l’Italie, l’Espagne, la France et le Portugal. Les sommes mises en jeu seront plus alléchantes pour les joueurs. Cette ouverture est très attendue des joueurs.

De plus, l’activité des tournois online se porte de mieux en mieux. Les rooms online ont multipliés les investissements, à l’image de PokerStars avec des 300 Platinum Pass qui seront décernés cette année. Ils permettront aux bénéficiaires de disputer le PokerStars Players Championship en janvier 2019 aux Bahamas. En mars 2018, un Platinum Pass sera d’ailleurs donné au vainqueur du Main Event du Megastack au Casino de Sanremo, en plus du gain.

2018 sera aussi l’année de l’ouverture des clubs de jeux à Paris : Tranchant, Partouche, Barrière et Raineau ont déposé un dossier pour se lancer. Cette nouvelle offre de jeux va surement séduire de nouveaux joueurs. Les médias généralistes vont s’intéresser à l’ouverture de ces nouveaux lieux. Des reportages à la télévision vont certainement parler de ces établissements. Des tournois de poker sont aussi prévus en fin d’année à Paris comme la finale du France Poker Open.

Enfin, ces dernières années, à travers la France des dizaines de tournois vont toujours être proposés chaque mois sous la houlette d’Apo Chantzis avec le circuit TexaPoker. Ce dernier est le plus important prestataire de services pour l’organisation de tournois de poker en France. Apo Chantzis a redynamisé le secteur. Il organise des événements dans les casinos depuis 2008. Les Buy-in modérés entre 150 et 300 euros ont amenés de nouveaux joueurs sur le circuit. Le Cercle Clichy Montmartre est aussi dans la même optique avec des tournois qui commencent à 30 euros.

Plus largement les tournois proposant des Buy-in accessibles sont en vogue : Deepstack Open, le France Poker Open, le Barrière Poker Tour, WIPT…. A l’image aussi du Megastack de la Grande Motte organisé en septembre 2017 par TexaPoker et PokerStars et qui a rassemblé 2177 joueurs. Bref, 2018 devrait sourire au poker.