Le président Lula adopte un projet de loi brésilien sur les paris sportifs incluant les casinos en ligne

Photo of author

Publié par Patrick Abitbol

Publié le

BrésilLe projet de loi sur les paris sportifs du Brésil a été promulgué en loi fédérale après la signature de Président Lula Inacio Da Silva.

Finalisant le passage à un cadre réglementé pour les paris après des années de retard, l’approbation du président renverse l’échec de 2022, lorsque l’ancien président de l’Union européenne (UE) a été remplacé par le président de l’UE. Le président Jair Bolsonar a décidé de ne pas signer le précédent projet de loi sur les paris sportifs.

L’inclusion des jeux de casino en ligne dans le projet de loi reste un sujet d’une grande importance pour le secteur mondial de l’igaming et a été contestée à plusieurs niveaux du gouvernement brésilien.

Le Parti libéral du pays s’est ouvertement opposé à l’inclusion des casinos en ligne dans le projet de loi, aux côtés de sénateurs qui avaient contesté l’autorisation des jeux de casino en ligne.

Cependant, lors de la session finale de la Chambre des députés le 22 décembre, 261 membres ont voté en faveur du projet de loi qui comprenait des dispositions relatives à la réglementation des jeux de casino en ligne.

Outre les jeux de casino en ligne, plusieurs autres amendements ont été apportés au projet de loi avant qu’il ne soit voté, notamment sur des questions allant de la fiscalité à la publicité.

Le projet de loi PL3626/23 a ensuite été signé par Lula avant le début de la nouvelle année, introduisant un nouveau cadre réglementaire pour les paris sportifs et les jeux de casino en ligne brésiliens.

Lula a toutefois opposé son veto à certaines propositions du projet de loi, notamment l’exonération fiscale pour les gains de paris allant jusqu’à 2 112 R$ (435 $).

Les propositions de la Commission des affaires économiques du Sénat concernant la taxation des paris seront maintenues, les opérateurs agréés devant être taxés à hauteur de 12 % du revenu brut brut, tandis que les gains des joueurs seront taxés à hauteur de 15 %.

La taxe collectée par le marché réglementé brésilien sera répartie entre les départements gouvernementaux comme suit : 36 % aux ministères et comités des sports, 28 % au tourisme, 13,6 % à la sécurité publique et 10 % à l’éducation et à la sécurité sociale.

La santé recevra 1 %, les entités de la société civile 0,5 %, le Fonds fédéral d’équipement et de fonctionnement de la police 0,5 % et l’Agence brésilienne pour le développement industriel 0,4 %.

Le cadre fédéral est conforme à l’objectif du gouvernement du PT d’augmenter les recettes de l’État, les projections indiquant qu’un marché réglementé des paris sportifs devrait rapporter au moins 10 milliards de R$ (2,06 milliards de dollars) aux services publics.

Les opérateurs peuvent demander une licence de cinq ans, mais doivent créer au Brésil une société basée dans le pays. Les licences sont assorties d’une redevance de 30 millions de R$ (6 millions de dollars) pour un maximum de trois skins.

Après la signature du président, la Ministère des Finances publiera des règlements pour lancer le marché fédéral brésilien des paris sportifs et des casinos en ligne.