L’UKGC lance une deuxième série de consultations sur la révision de la loi sur les jeux de hasard

Photo of author

Publié par Patrick Abitbol

Publié le

Le Commission des jeux de hasard du Royaume-Uni a lancé sa deuxième série de consultations sur le livre blanc relatif à la révision de la loi sur les jeux d’argent, dans le but d’améliorer les jeux d’argent en Grande-Bretagne.

La deuxième série de consultations portera sur les mesures d’incitation socialement responsables, les outils axés sur le client, la transparence de la protection des fonds des clients, la suppression des exigences en matière de commission qui deviendraient obsolètes en raison du prélèvement statutaire à venir du gouvernement et les données réglementaires.

Tim Millerdirecteur exécutif de l’UKGC pour la recherche et la politique, a commenté : « Le livre blanc a établi que l’une des principales priorités du gouvernement est de veiller à ce que les jeux d’argent soient pratiqués en toute sécurité. Nous partageons cet engagement et les consultations d’aujourd’hui proposent des solutions pour y parvenir ».

Si l’on examine de plus près les thèmes de la consultation, les incitations socialement responsables couvriront les propositions liées aux incitations, telles que les paris gratuits et les bonus, en veillant à ce qu’elles n’encouragent pas le jeu nuisible ou excessif.

Les outils gérés par les clients examineront les propositions visant à permettre aux consommateurs d’utiliser des outils tels que les limites de dépôt et à faciliter la gestion de leurs jeux d’argent.

Les propositions visant à accroître la transparence de la protection des consommateurs si leurs fonds sont détenus par des titulaires de licences qui n’offrent aucune protection en cas d’insolvabilité seront également examinées.

La suppression des exigences de la commission qui deviendraient obsolètes en raison du prélèvement statutaire à venir du gouvernement examinera les propositions visant à supprimer l’exigence actuelle du LCCP de verser des contributions financières annuelles à une liste déterminée d’organisations de recherche, de prévention et de traitement.

Les données réglementaires seront examinées dans le cadre de la proposition visant à coordonner la fréquence des rapports réglementaires, d’annuelle à trimestrielle, pour tous les opérateurs.

Le deuxième cycle de consultations se déroulera sur une période de 12 semaines et se terminera l’année prochaine le 21 février.

M. Miller a ajouté : « Nous avons besoin que le plus grand nombre possible de personnes s’expriment sur toute modification potentielle des règles que les opérateurs doivent respecter. Ces avis contribueront en fin de compte à façonner la réglementation des jeux d’argent dans tout le pays ».

En outre, l’UKGC lancera prochainement deux autres consultations – sur les pénalités financières et les rapports sur les événements financiers clés – portant sur des questions liées à l’activité habituelle.