XLMedia n’envisage pas de vendre « pour l’instant » malgré la demande d’actifs

Photo of author

Publié par Patrick Abitbol

Publié le

XLMedia a publié une mise à jour des transactions avant clôture pour 2023, indiquant qu’elle a étudié la possibilité de vendre l’ensemble de la société, mais qu’elle n’a pas été en mesure de trouver une valeur appropriée pour ses actifs.

En outre, les revenus de la société en Amérique du Nord pour l’année devraient être élevés mais inférieurs aux prévisions précédentes, les revenus du groupe devant se situer entre 50 et 52 millions de dollars, tandis que l’EBITDA ajusté devrait se situer dans une fourchette de 12 à 14 millions de dollars.

En ce qui concerne l’activité M&A, XLMedia a noté que suite à la vente de trois casinos européens en juillet, le conseil d’administration de la société explore d’autres opportunités de vente d’actifs et a eu des discussions préliminaires avec des acheteurs potentiels.

Toutefois, le conseil d’administration a déclaré qu’il n’y avait « aucune certitude qu’une vente soit réalisée ».

XLMedia a également étudié la possibilité de vendre l’ensemble de la société au cours des deux derniers mois. Bien qu’il y ait eu une « demande pour les actifs », une vente de l’ensemble de la société est « peu susceptible de créer le plus de valeur pour les actionnaires ».

La société a ajouté qu’aucune discussion n’était actuellement en cours au sujet d’une vente et que le conseil d’administration « n’envisageait pas de vendre l’ensemble de la société à l’heure actuelle ».

En examinant ses performances au cours de la seconde moitié de l’année, XLMedia a noté que les revenus nord-américains gagnés les années précédentes d’août à octobre ont, en partie, été déplacés à partir de la mi-novembre à la suite du retrait de la marque Barstool et du lancement ultérieur d’ESPNbet.

L’entreprise a également constaté une réduction des activités de marketing d’acquisition de clients par certains opérateurs, ce qui a entraîné un « changement significatif dans le profil des revenus » des activités nord-américaines de l’entreprise.

Cependant, XLMedia a déclaré que le groupe a bénéficié du lancement mi-novembre d’ESPNbet, qui a augmenté les revenus et devrait « fournir une clôture solide » à 2023 dans la région.

Bien que la société ait souligné la possibilité de  » générer des revenus significatifs  » pour le reste de l’année avec le budget d’acquisition de décembre, elle ne devrait pas  » compenser entièrement les déficits de la mi-période  » et, par conséquent, les revenus nord-américains seront désormais  » inférieurs aux prévisions antérieures « .

En Europe, XLMedia a ajouté que Nettikasinot, Qui est à l’origine de ce projet ? et Freebets « restent en bonne voie pour réaliser une forte croissance d’une année sur l’autre pour l’ensemble de l’année ».

Pour l’avenir, le groupe s’attend à des  » progrès continus  » en 2024 de la part de ses marques européennes, tout en développant ses marques détenues et exploitées en Amérique du Nord, ainsi que sa présence auprès des partenaires médias.